Drunk in love: Beyoncé accusée de plagiat par une chanteuse hongroise. Ecoutez et comparez.

TUBE Une chanteuse hongroise accuse Beyoncé de lui avoir volé la chanson «Drunk in love». A vous de voir...

Alice Coffin

— 

Une chanteuse hongroise, issue de la communauté des Roms, a porté plainte contre Beyoncé qu'elle accuse d'avoir plagié un thème folklorique dans son tube interplanétaire Drunk in Love. La chanson, nommée aux Grammys, s'ouvre avec une mélodie de l'Europe de l'Est chantée a capella qui s'estompe au bout de 40 secondes, rattrapée par la voix de Beyoncé et le rythme pop.

Dans une plainte déposée à New York, Monika Juhasz Miczura, dont le nom de scène est Mitsou, affirme que cette mélodie a été tirée d'une de ses chansons enregistrée en 1995, Bajba, Bajba Pelem , que sa grand-mère lui avait transmise.

 

Elle affirme que cette chanson traditionnelle chez les Gitans, raconte «la perte d'espoir lorsqu'une personne ne peut plus faire confiance à personne d'autre qu'à sa mère ou à Dieu».

Elle affirme que sa voix apparaît dans 29% de la chanson

Dans Drunk in Love, la chanteuse Beyoncé et son mari, le rappeur Jay-Z, célèbrent leur ivresse sexuelle. Mitsou affirme que les deux stars américaines n'ont pas demandé la permission pour utiliser ce refrain rom. La plainte ne fixe pas de montant de dédommagement mais Mitsou, qui évoque une «détresse émotionnelle», affirme que sa voix apparaît dans 29% du tube des deux chanteurs multimillionnaires.

Les Américains n'avaient pas répondu dans l'immédiat à la plainte. Beyoncé, l'album dont est tiré Drunk in love, a été vendu à quelque cinq millions d'exemplaires et a été nommé comme album de l'année aux Grammys.