Trois cadeaux empoisonnés à offrir aux amateurs de bande dessinée

BD Parce qu'à Noël, on peut bien être vache tout en faisant plaisir…

Olivier Mimran

— 

Trois albums de BD atypiques
Trois albums de BD atypiques — Ruppert & Mulot / Uderzo / C. Ware & éditeurs mentionnés

Un membre de votre famille vous bassine à longueur d'année avec la sortie du dernier XIII, la reprise de Benoît Brisefer ou le 1143e album de Joann Sfar ? Vengez-vous en lui offrant un de ces exemplaires inclassables qui, par leur concept ou leur format, lui feront immanquablement s'arracher les cheveux.

L'album-dilemme

Lira? Lira pas? Même s'il est sorti il y a un an, «Un cadeau» demeure –et devrait rester longtemps — le champion des présents empoisonnés puisque pour le savourer, il faut… le détruire! Car pour passer d'une page à l'autre, il faut forcément découper, en suivant des pointillés, celle que l'on vient de lire. Les auteurs de cette œuvre éphémère, Ruppert et Mulot, ont dû bien ce marrer à concevoir l'objet. Et leur éditeur s'est certainement frotté les mains à la vue d'un tel concept puisqu'une fois son exemplaire lu, on file immanquablement chez son libraire en racheter un qu'on conservera sans l'ouvrir, cette fois.

Consolation: Le livre «épluché» fait un objet décoratif sympathique, genre origami du futur…
«Un cadeau», de Ruppert & Mulot – éditions L'Association, 19 euros

L'album qui dépasse

Uderzo, le dessinateur d'Astérix, est l'un des auteurs francophones les plus prisés des collectionneurs. Alors quand une intégrale -dont le second tome vient de paraître- voit le jour, ces derniers se jettent dessus. Problème: chaque volume mesure 30x30cm, des dimensions qui lui interdisent de se fondre dans une bibliothèque de bandes dessinées classiques. Quoiqu'on fasse, ça dépasse et c'est super moche sur les planches d'une Billy (une étagère produite par un géant suédois de la déco, la plus appréciée des collectionneurs de BD).

Consolation: Malgré son encombrement, cette intégrale est certainement l'une des plus complètes jamais consacrées à un auteur de bande dessinée.
«Intégrale Uderzo 1951-1953», de P. Cauvin & A. Duchêne – éditions Hors-Collection & Albert-René, 69 euros

L'album qui rend fou

20 Minutes vous a déjà présenté Building stories, la dernière œuvre de l'américain Chris Ware. Ça raconte, sous la forme d'un coffret regroupant 14 livrets, posters et opuscules, le quotidien des habitants d'un immeuble… ou tout autre chose, en fonction de l'ordre dans lequel on parcourt ses éléments. Sauf qu'il n'existe aucun ordre «officiel». Certains aficionados confessent donc relire régulièrement l'ensemble dans l'espoir, carrément vain, d'être le premier à en découvrir le déroulé idéal.

Consolation: Chaque planche est tellement belle que passer une vie à lire et relire Building stories ne saurait être assimilé à une perte de temps.
«Building stories», de Chris Ware – éditions Delcourt, 69,95 euros