L’enseignement du XXIe siècle

Alice Antheaume

— 

Que doit-on enseigner au XXIe siècle?
A l’université américaine d’Harvard, un comité de travail composé de six professeurs et de deux étudiants a planché sur la question, d'après le blog Via Digitalis. Une mission difficile, commencée en 2002, qui remet en question les cours en vigueur depuis les années… 1970.

Il s’agit de «connecter ce que les étudiants apprennent à Harvard avec leur vie après Harvard».

Au programme de l’enseignement du futur: davantage de sciences; un cours intitulé «sociétés du monde» pour aider les étudiants à dépasser leur vision américano-américaine de la planète en leur montrant des «valeurs, coutumes et institutions qui diffèrent des leurs» et un cours baptisé «cultures et croyances» pour «initier les étudiants aux idées, à l’art et la religion».

L’influence culturelle de la religion

Le rapport du comité de travail s’empresse de préciser que «la religion sera abordée en tant qu’influence culturelle parmi d’autres». Car Havard, l’institution laïque souvent taxée de bastion libéral par nombre de conservateurs américains, reconnaît que «la religion tient une part importante dans la vie de nos étudiants». La preuve, elle arrive dans les discussions de 94% des étudiants, cite le rapport.

Le changement est une nécessité «vitale» et le nouveau programme proposé «rafraîchissant», peut-on lire dans «The Harvard Crimson», la gazette de l’Université. Mais les noms donnés aux nouveaux cours sont jugés toujours aussi «obscurs» que ceux qui prévalent actuellement. «On n’a jamais vraiment su ce qui se cachait derrière l’intitulé "modes of inquiry" (que l’on pourrait traduire approximativement par "méthode de recherche"). Mais «cultures et croyances», est-ce plus clair?

Remanier le tronc commun n’est encore qu’un projet. La date de mise en application n’est pas encore connue…