Un bout de «Petit Prince» repart tout seul, sans acheteur

CULTURE Une aquarelle du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, estimée entre 400.000 et 500.000 euros, n'a pas trouvé d'acheteur aux enchères...

20 Minutes avec AFP

— 

Une femme passe devant une aquarelle originale du
Une femme passe devant une aquarelle originale du — MARTIN BUREAU / AFP

Le Petit Prince sortira sur grand écran en octobre 2015. Mais en dessin, il n'intéresse personne. Peut-être un peu cher? Une aquarelle du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, première illustration originale de cet ouvrage culte mise en vente depuis trente ans et estimée entre 400.000 et 500.000 euros, n'a pas trouvé preneur mardi, a annoncé Artcurial.

«Le marché du manuscrit est très fortement perturbé par des événements récents, et nous subissons de plein fouet cette grave déstabilisation», a commenté à l'AFP Guillaume Romaneix, directeur du département Livres et Manuscrits d'Artcurial. Une allusion à l'enquête de la brigade financière concernant la société Aristophil, fondée en 2003 par Gérard Lhéritier, plus gros acheteur de manuscrits au monde.

L'astronome turc découvreur de l'Astéroïde B 612

Le dessin qui a servi à l'illustration de l'édition originale du Petit Prince, est une encre aquarellée, d'un format de 21,2 x 23,9 cm, signé en toutes lettres, sans trait d'union, «Antoine de Saint Exupéry», et reproduit à la page 17 de l'édition originale de 1943. L'écraivain a disparu en vol le 31 juillet 1944 au large de Marseille alors qu'il effectuait une mission pour préparer le débarquement des Alliés en Provence.

L'aquarelle représente le personnage de l'astronome turc découvreur de l'Astéroïde B 612, la planète du Petit Prince. L'astronome montre du doigt un tableau couvert de formules mathématiques.

Vendu à 145 millions d'exemplaires dans le monde

L'édition originale du Petit Prince a été publiée à New York en 1943 chez Reynal & Hitchcock et le manuscrit original donné dans cette même ville à la Pierpont Morgan Library où il est conservé. Les dessins aquarellés de l'édition originale ont été rapportés en France par l'épouse de Saint-Exupéry, Consuelo, née au Salvador.

Ce conte initiatique et philosophique au destin exceptionnel, traduit en plus de 270 langues, a été vendu à 145 millions d'exemplaires dans le monde.