Taylor Swift, l'ennemie de Spotify, est de nouveau en tête des ventes... y compris en ligne

MUSIQUE Taylor Swift avait retiré l'ensemble de ses chansons du site de streaming audio Spotify, accusant ces services de dissuader les gens d'acheter des albums...

20 Minutes avec AFP

— 

Taylor Swift au show Victoria's Secret à Londres, le 2 décembre 2014.
Taylor Swift au show Victoria's Secret à Londres, le 2 décembre 2014. — Nick Harvey/REX/REX/SIPA

Taylor Swift accuse le site de streaming Spotify de nuire au secteur de la musique, mais la chanteuse américaine est revenue en tête des ventes d'albums aux Etats-Unis, y compris désormais des titres vendus en ligne.

L'album «1989», qui avait cartonné pour sa sortie le mois dernier, est revenu sur la première marche du podium du Billboard 200 la semaine dernière (qui s'est terminée le 30 novembre), après avoir été momentanément détrôné par One Direction de la place qu'il occupait depuis trois semaines d'affilée.

Le streaming et les téléchargements inclus dans le classement

Or la société qui établit ce classement, Nielsen SoundScan, a introduit plusieurs changements dans son décompte. Celui-ci inclut désormais les titres écoutés (et achetés) en streaming (1.500 titres en streaming valent pour un album), et les téléchargements en ligne (10 chansons téléchargées sont comptées comme l'achat d'un album).

La chanteuse a ainsi vendu la semaine dernière 339.000 albums ou équivalent, dont 83% sous forme d'albums classiques, physiques comme les CD, ou numériques. «1989» a aussi gagné du terrain en l'absence de sortie d'un nouvel album à succès. Le 4e album du groupe One Direction, intitulé «Four», qui avait détrôné Swift la semaine précédente, a glissé à la quatrième place du classement.

Taylor Swift toujours présente sur les autres plateformes

«Shady XV», nouveau double-album de compilations d'Eminem et de rappeurs affiliés, occupe la troisième place. La deuxième place revient à un album de Noël d'un groupe a capella du Texas (sud), Pentatonix.

Pour doper la vente de ses albums, Taylor Swift avait retiré l'ensemble de ses chansons du site de streaming audio Spotify, accusant ces services de dissuader les gens d'acheter des albums et de réduire d'autant les revenus des musiciens. Les albums de Swift, sauf «1989», sont néanmoins présents sur des services rivaux de Spotify tels que Google Play, Beats Music d'Apple et Rhapsody. Spotify argue au contraire être devenue la plus grosse source de revenus de l'industrie musicale.