VIDEO. Cinq points et quelques images à retenir du salon du livre jeunesse de Montreuil

CULTURE Le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil a donné lieu à quelques annonces, célébrations, confirmations et révélations…

Stéphane Leblanc

— 

A child looks at a book during the 30th addition of the Salon du Livre et de la Presse Jeunesse (Montreuil Book and Youth Press Fair) one of the leading exhibitions for children and young people in France on November 26, 2014 in Montreuil, northeast of Paris. AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN
A child looks at a book during the 30th addition of the Salon du Livre et de la Presse Jeunesse (Montreuil Book and Youth Press Fair) one of the leading exhibitions for children and young people in France on November 26, 2014 in Montreuil, northeast of Paris. AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN — AFP

Le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil a fermé ses portes ce lundi soir… Si les enfants n’ont jamais paru aussi nombreux que cette année, on y a également relevé...

Une fête pour la jeunesse annoncée pour cet été

C’est Fleur Pellerin qui l’a annoncée en ouverture: une fête de la littérature jeunesse sera organisée les quinze premiers jours de juillet dans toute la France. Ses grandes lignes ont été dévoilées ce lundi au salon. Objectif: mobiliser dès à présent les acteurs du livre qui souhaitent y participer, les réseaux des bibliothèques ou des libraires volontaires». En plus d’activités dans les villes, des «bibliobus itinérants» sont prévus pour se rendre sur les lieux de vacances.

Trois anniversaires et un absent de marque

Pendant que le salon du livre et de la presse jeunesse de Seine Saint-Denis célébrait sa 30e édition, L’Ecole des loisirs fêtait ses 50 ans, Pocket Jeunesse ses 20 ans, Nathan son incroyable succès de librairie avec le roman Nos Etoiles contraires (plus de 600.000 exemplaires vendus). De quoi faire oublier la disparition d'Autrement Jeunesse. C’est la première absence de marque depuis 15 ans dans ce secteur de l’édition qui se porte plutôt bien.

Le loup est revenu

C’est l’animal préféré de nombreux enfants, mais aussi des auteurs qui ont pris depuis longtemps le contre-pied des clichés. On aime bien Le Loup imaginé par Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier pour les éditions Auzou. Susceptible et rigolo, il s'est vendu à plus de 2 millions d'exemplaires depuis sa création en 2009, caracole dans le top 3 des albums jeunesse et se décline sous toutes les formes. Une appli a été présentée au salon. Et un projet de dessin animé est annoncé pour 2017.

Auteur est une espèce à poil ras

«Les auteurs bientôt tous à poil?» Ils ont en tout cas protesté contre la baisse constante de leurs rémunérations. «A part quelques élus, la plupart d'entre nous n'arrivons plus à vivre de notre métier. Comment est-il possible que nous nous retrouvions le maillon le plus faible d'un système qui génère 57,8 milliards d'euros par an, représente 670.000 emplois et contribue 7 fois plus au PIB que l'industrie automobile?» ont-ils déclaré via un communiqué diffusé par l’association La Charte.

Une grenouille nippone révélée en Italie

L’illustratrice japonaise Satoe Tone a le même âge que le Salon de Montreuil et pourtant, elle n’y avait jamais mis les pieds. C’est à Bologne, en Italie, que son Voyage de Pippo (Ed. Nobi-Nobi) a remporté le Grand Prix d’illustration l’an dernier. L’histoire joliment peinte à l’acrylique d’une grenouille qui, plutôt que de compter les moutons, traverse les saisons avec une brebis. Poésie et raffinement dès 5 ans, «un âge, nous a confiés Satoe Tone, où les enfants voient des choses auxquelles nous ne pensons pas».