Moroder invite Britney Spears et Kylie Minogue sur son album

MUSIQUE Le pionnier de la disco, l'Italien Giorgio Moroder, 74 ans, va sortir un album après trente ans d'absence...

J.M. avec AFP

— 

Giorgio Moroder, au Pitchfork Music Festival, à Chicago, le 18 juin 2014.
Giorgio Moroder, au Pitchfork Music Festival, à Chicago, le 18 juin 2014. — Barry Brecheisen/AP/SIPA

Giorgio Moroder, l'un des pionniers du disco et idole du groupe français Daft Punk, a annoncé son grand retour, trente ans après son dernier album, se fendant d'une simple déclaration: «74 is the New 24» (Avoir 74 ou 24 ans, c'est la même chose).

Toujours éclectique du haut de ses 74 ans, Moroder, dont l'album devrait sortir au début de l'année prochaine, a collaboré pour ce nouvel opus avec la chanteuse australienne Kylie Minogue, l'Anglaise Charli XCX ou, plus étonnant, Britney Spears. Dans un tweet, Kylie Minogue a déclaré que ses « rêves devenaient réalité» et qu’elle était «excitée et honorée» de participer au projet.

Lundi, Giorgio Moroder a publié un premier extrait dont le titre fait office de manifeste: «74 is the New 24», où la rythmique dance est accompagnée d'une voix synthétique qui ne cesse de répéter ce mantra.

«La dance music se fiche de là où vous habitez, de savoir qui sont vos amis, de l'état de votre compte en banque. Elle se fiche que vous ayez 74 ou 24 ans», explique Giorgio Moroder dans un communiqué.

Une carrière qui a débuté à la fin des années 1960

D'origine italienne, Giorgio Moroder a commencé sa carrière à la fin des années 1960 et s'est fait remarquer dans la décennie suivante grâce aux synthétiseurs et aux boîtes à rythme dont il faisait un usage immodéré. Ce nouveau style, le disco, lui a permis de conquérir les pistes de danse avec des titres comme Love to Love You Baby, chanté d'une voix lascive par Donna Summer.

Il a aussi écrit pour le cinéma et remporté un Oscar pour la musique entêtante de Midnight Express en 1978.

Plus récemment, le duo français Daft Punk, grand admirateur de Giorgio Moroder, a fait appel à lui pour son album Random Access Memories et lui a rendu hommage sur le morceau Giorgio by Moroder.