VIDEO. Jean Nouvel: «Malheureusement, en France, on aime les tours clonées»

ARCHITECTURE L'architecte Jean Nouvel a réagi sur France Info au rejet du projet de tour Triangle par le Conseil de Paris...

20 Minutes avec AFP

— 

L'architecte Jean Nouvel devant l'Institut des maladies génétiques, à Paris, le 18 juin 2014.
L'architecte Jean Nouvel devant l'Institut des maladies génétiques, à Paris, le 18 juin 2014. — DOMINIQUE FAGET / AFP

En France, «on est dans une situation où il faudrait que l'architecture ne se voit pas», a dénoncé mardi l'architecte Jean Nouvel au lendemain du rejet du projet de tour Triangle par le Conseil de Paris. «Le problème d'une tour, c'est qu'elle doit être fière et se voir», a déclaré sur France Inter l'auteur de la tour Agbar à Barcelone. La tour Triangle est, selon lui, «un magnifique bâtiment». «Un des objets sculpturaux les plus incroyables que j'ai vus depuis longtemps», a affirmé le Prix Pritzker 2008.

«Des tours qui n'ont pas de fierté»

«Malheureusement, en France, on aime les tours clonées», a-t-il déploré. «On a fait beaucoup de tours dans les 13ème, 18ème, 19ème arrondissements mais ce sont des tours qui n'ont pas de fierté, qui ne s'affirment pas comme des points de repères».

L'avis contraire de l'Unesco

Interrogé sur la prise de position de l'Unesco, qui a émis un avis négatif sur les projets de tours à Paris, dont la tour Triangle, car la capitale française est «l'une des rares villes horizontales préservées», Jean Nouvel a reconnu qu'«il ne fallait pas envahir Paris par des tours vu la structure urbaine de la ville». «Paris n'est pas plus horizontale que la plupart des villes européennes», a-t-il toutefois fait valoir. Pour l'Unesco, en revanche, «Paris s'est établie au XIXe siècle comme une ville à six étages».

Le projet Triangle prévoit la construction au coeur du Parc des Expositions de la Porte de Versailles d'une tour de 180 mètres, constituée essentiellement de bureaux. Unibail-Rodamco prévoit d'y investir 520 millions d'euros.

Après avoir limité dans un premier temps les hauteurs à 37 mètres suite à l'édification controversée de la Tour Montparnasse, Paris avait en 2010 autorisé des immeubles d'habitation de 50 mètres et des tours de bureaux de 180 mètres dans des quartiers situés à la périphérie de la capitale.