Les One Direction expliqués aux parents en quatre points

MUSIQUE Le boys band britannique One Direction sort son quatrième album, Four, et repart dans une tournée mondiale…

B.Ch.
— 
Les One Direction
Les One Direction — HARVEY ANTHONY/SIPA

Trois ans après leur création, le phénomène mondial One Direction reste un mystère pour toute personne majeure. Le succès massif et l’hystérie que suscitent Harry Styles et sa bande échappent complètement aux parents régulièrement sollicités pour payer albums, places de concerts et gadgets en tout genre. Avec un quatrième album et une nouvelle tournée mondiale, ça ne risque pas de mollir.

Au-delà des clichés, One Direction est pourtant, à plus d’un titre (quatre en fait), un groupe intéressant, même si leur musique est globalement insupportable pour tout organisme au système auditif mature.

1. Ils sont musiciens

Ça ne s’entend pas à la première écoute, ni même à la seconde. Ni aux suivantes d’ailleurs. Mais Liam Payne, Harry Styles, Zayn Malik, Niall Horan et Louis Tomlinson sont bel et bien des musiciens. D’ailleurs, ils co-composent leurs musiques. Si le NME les a élus «pire groupe du monde» en 2013, c’est plus pour dénoncer l’inanité de leurs textes inversement proportionnelle aux émois qu’ils suscitent chez les ados.

2. Ce ne sont pas des potiches interchangeables

Au commencement étaient cinq artistes. Sur 20 Minutes, la plupart des articles sur tel ou tel membre du groupe ont pour titre «Un One Direction blablala…» C’est une erreur. Chacun d’entre eux a une personnalité et un parcours qui lui est propre. Ainsi, les fans de 1D ont tous leur chouchou (Harry Styles pour la plupart). Derrière le boys band créé de toutes pièces pour plaire aux adolescentes, la genèse de 1D cache une formidable histoire d’échec cathartique. Chacun des membres a en effet échoué à la deuxième épreuve du télécrochet X Factor. Simon Cowell leur a alors suggéré de monter un groupe de losers pour rester dans la compétition. Mais même là, ils ont fini seulement troisième. Leur succès discographique est une édifiante revanche sur le destin.

>> Participez à notre concours de cris hystériques de Directioners...

3. Le phénomène dépasse tout ce que vous pouvez imaginer

Inutile de chercher des comparaisons chez les groupes des années 1990. Le phénomène One Direction est si massif qu’il faut aller piocher dans les annales de la pop des années 1960 pour trouver trace de pareil succès. La force de l’audience de 1D échappe aux adultes parce qu’elle passe par des médias qu’ils ne consultent pas. A moins de cliquer volontairement sur les mots-dièses idoines, les centaines de milliers de tweets louant les mérites des cinq chanteurs sont invisibles à ceux qui continueront de croire à un triomphe passager.

4. Vous n’avez pas fini d’en entendre parler

D’après le contrat qui les lie les uns aux autres et à leur maison de disques, les 1D doivent enregistrer cinq albums. Il y a fort à parier qu’après ce cinquième opus, qui pourrait sortir dès 2015, les cinq garçons prennent des voix différentes. Harry Styles et Louis Tomlinson, membres les plus charismatiques du groupe, ont des envies légitimes de carrière solo. Les trois autres ont démontré leurs talents de compositeurs, acteurs ou interprètes. Selon toute vraisemblance, les fans d’aujourd’hui vont suivre leurs poulains dans leurs carrières respectives. La passion sera peut-être moins hystérique mais l’ado d’hier sera un jeune adulte ravi d’écouter un Harry Styles aux chansons plus mûres et plus rock.