La voix de Sœur Cristina est vraiment impénétrable

MUSIQUE La gagnante de la version italienne de «The Voice», Sœur Cristina, sort son premier album…

Benjamin Chapon
— 
Sœur Cristina a gagné la version italienne de The Voice avant de sortir son premier album
Sœur Cristina a gagné la version italienne de The Voice avant de sortir son premier album — Universal

Venue en France présenter son premier album, Sœur Cristina a mené un véritable marathon médiatique qui l’a notamment conduite sur le plateau de Danse avec les stars. Hélas, épuisée par la tâche, la jeune religieuse devenue phénomène après sa victoire à The Voice en Italie était trop épuisée pour répondre aux questions de 20 Minutes.

 

Ainsi soit-il. Même si on sait déjà pas mal de choses sur elle, nous avions plusieurs interrogations. Son histoire, qui l’a menée de sa Sicile natale jusqu’au-devant de la scène pop internationale, a été largement relayée. Tout comme la déclaration d’amour de Madonna, séduite par sa reprise de Like a Virgin. Sœur Cristina a également eu l’occasion d’expliquer ses intentions, apostoliques, et ses projets. Après la tournée médiatique pour son album de reprises, elle retournera au calme de son couvent milanais où l’attendent ses sœurs aimantes.

De Whoopi Goldberg aux Femen

D’après la traductrice qui l’a accompagnée durant son éprouvant séjour parisien, Sœur Cristina a été accablée de répondre aux mêmes sempiternelles questions sur sa jeune expérience dans la pop. Connaît-elle Sœur Sourire? Oui, depuis que l’intégralité des journalistes français qu’elle a rencontrés lui en ont parlé. Est-ce qu’elle aime Sister Act? Oui, c’est une grande fan. Comment a-t-elle rencontré Dieu? En chantant dans une comédie musicale sur l’ordre des Ursulines. Ne trouve-t-elle pas choquant de chanter Like a Virgin? Non, au premier degré, les paroles racontent juste une belle histoire d’amour.

Mais derrière le phénomène, et le talent, il y a une jeune femme qui se retrouve aussi propulsée porte-parole de l’église catholique, comme récemment Frère Alessandro avant elle. Sœur Cristina a ainsi dû répondre sur le mariage pour tous, la PMA, les Femen à Notre-Dame et les divers scandales qui touchent l’église catholique. Même avec un joli vibrato, difficile à 26 ans d’assumer la communication officielle du Vatican.

Une Sœur pour en attirer d’autres

«Je ne pense pas que le discours de Sœur Cristina ait été verrouillé par le Vatican, explique Giuseppe Nerrozi, spécialiste de la communication de l’église catholique. Elle répond très bien sur la destination des profits en donnant des exemples de bonnes œuvres qui en profiteront. Frère Alessandro ou Les Prêtres étaient plus flous

La belle histoire de Sœur Cristina a malgré tout suscité quelques critiques, notamment sur sa légitimité a porté aussi haut la parole du Christ. On ne plaisante pas avec la hiérarchie dans l’église catholique. «Le premier message que porte Sœur Cristina n’est pas prosélyte, estime Giuseppe Nerrozi. L’église cherche surtout à montrer une religieuse heureuse, bien dans sa peau et qui a une riche vie intérieure. Sœur Cristina s’adresse à l’Europe où le premier souci de l’église est la crise des vocations.»