Lorànt Deutsch: «La réalité qui nous entoure est une création de l’Histoire»

VOS QUESTIONS Le célèbre acteur réédite en version illustrée son ouvrage «Hexagone»…

Cédric Garrofe & Adrien Chauvin

— 

Lorànt Deutsch était en chat à la rédaction de 20 Minutes, le 6 novembre 2014.
Lorànt Deutsch était en chat à la rédaction de 20 Minutes, le 6 novembre 2014. — A. Delaunoy / 20 Minutes

[Le chat est terminé]

Marvin: Vous n'avez pas peur que vos convictions politiques, vous êtes royaliste de gauche, soient mal comprises?

Mes convictions ne font pas de moi un militant, je n’essaie de convaincre personne, surtout pas à travers mes livres. Le seul message que je veux faire passer est celui d’une passion pour l’Histoire de France, une Histoire présente toute autour de nous, accessible, gratuite, c’est notre Hexagone.

S’intéresser à notre histoire, c’est se lancer sur les traces des événements qui peu à peu ont dessinés notre pays, c’est une vraie chasse au trésor qui dans tout mes déplacements me donne à moi la sensation de vivre dans une réalité augmentée.

Isabelle: De quelle époque préférez-vous parler? 

Ce que je préfère surtout, c’est quand l’Histoire se retrouve dans ma réalité quotidienne, quelle que soit l’époque. Me trouver nez à nez avec un monument centenaire ou millénaire me donne l’impression de voyager dans le temps et c’est ce qui m’enchante.

Myla: Comment avez-vous reçu les critiques d'Historiens et récupérations politiques après les sorties de Métronome et Hexagone?

Ce sont des gens qui ont eu besoin de parler de moi pour faire parler d’eux. Je ne m’y intéresse pas trop. Par contre, je peux avoir des divergences de point de vue avec certains historiens, mais ça, c’est un débat nécessaire permettant de faire avancer la connaissance historique.

Un exemple amusant a été rappelé hier par Franck Ferrand. La biographie qu’il a produite sur Francois 1er  s’écarte rigoureusement de celle publiée au même moment par Max Gallo. Pourtant, leurs sources sont indiscutables. L’histoire résulte d’un faisceau d’éclairage.

rEverb: Bonjour Mr Deutsch. Nous sommes nombreux à apprécier vos ouvrages dans ma famille. Serait-il possible de me dire ce que représente pour vous l'Histoire de France? Et pourquoi il convient à tout citoyen de s'y intéresser?

L’Histoire de France est notre album de famille, elle nous appartient à tous, qu’on soit ici depuis toujours ou depuis 5 minutes, car nous vivons dans son héritage, nous en jouissons et en parlons la langue. 

La France c’est 65 millions d’habitants, mais c’est aussi 3 milliards de morts qui ont fait le pays dans lequel on vit aujourd’hui, c’est ça l’Histoire de France. 

Etienne: On parle beaucoup du centenaire de la Première guerre mondiale. Je voudrais savoir quel est votre avis sur le fait qu'à force de trop appliquer un «devoir de mémoire», on prend d'une certaine manière le risque de passer à côté du reste de l'Histoire?

Je suis assez d’accord, à ceci près, que la Première Guerre mondiale a été un tel traumatisme pour l’Europe et ses habitants, qu’elle conservera toujours une place importante dans les manuels d’Histoire ainsi que dans les programmes de commémorations officiels. 

Isabelle: Avez-vous prévu des séances de dédicaces, si oui où et quand sur Paris? Je suis une grande fan de votre culture historique et de vos livres et je vous ai croisé plusieurs fois dans le Passage Choiseul à côté du théâtre!

C’est gentil ! Je vous donne rendez-vous en décembre un peu partout du BHV aux Galeries Lafayette en passant par le DrugStore Publicis. 

Kleo: La seconde guerre mondiale est-elle un sujet qui vous intéresse? Je suis sûr qu'il y aurait beaucoup à dire dans un livre, et un livre illustré :)

La Seconde Guerre mondiale est un sujet qui m’intéresse évidemment mais ce qui me passionne le plus est de lier l’Histoire avec le quotidien des Français, d’enchanter leurs déplacements même les plus anodins, car je me répète, la Géographie est la fille de l’Histoire, et quel que soit le lieu ou nous vivons il est le fruit de cette histoire, une histoire passionnante: la nôtre.

Seb: Mercredi soir, lors de la promotion de votre livre sur le plateau d'Un soir à la Tour Eiffel, une chroniqueuse vous annonce que vous êtes bien meilleur professeur que tous ceux qui enseignent dans notre pays. La plupart des enseignants aiment passionnément leur métier et le font de leur mieux. Comprenez-vous que je puisse me sentir un peu mal quand j'entends la chroniqueuse dire cela?

Ce sont évidemment des propos un peu excessifs, dans un contexte de plateau télé où on se doit d’être rapide et pas forcément subtile. SI je n’avais pas eu des professeurs passionnants à l’école pour me donner envie de me plonger dans l’Histoire, alors je serais littéralement passé à côté de ce trésor que je suis venu défendre hier à la télévision.

Toute fois, en voulant faire de l’Histoire une science dure au même titre que la physique ou les mathématiques, l’Éducation nationale prend parfois le risque de lui couper les ailes que sont l’incarnation et la chronologie.

Caro: Vous racontez des événements sordides dans votre livre. Peut-on se permettre de porter un jugement sur les acteurs de ces époques?

C’est une question délicate car l’Histoire n’est pas un tribunal et juger les gens du passé avec les yeux d’aujourd’hui est une erreur qui tout historien éclairé se doit d’éviter, c’est pourquoi en tant qu’amoureux de l’Histoire j’ai beaucoup de mal avec l’histoire contemporaine.

Quand les bourreaux, les victimes, ceux qui ont souffert et ceux qui ont fait souffrir sont encore actifs. Pour être passionnante, l’Histoire se doit d’être apaisée. Rien de mieux quand les os sont bien blanchis lol.

JP23: Prévoyez-vous d'écrire d'autres livres d'histoire? Si oui sur quels sujets?

J’y réfléchis mais pour l’instant je viens d’en finir avec la version illustrée d’Hexagone et j’en ressors asséché. 

Quentin: J'ai beaucoup apprécié vos ouvrages, de même que les versions illustrées. Votre façon d'appréhender l'histoire est très intéressante. Quels sont les historiens qui vous inspirent?

Jean Tulard que je viens de citer, mais aussi Jean-Christian Petitfils, Simone Bertière, Philippe Delorme, Jean Deviosse, George Duby ou le regretté Jean Favier.  

Jean-Pierre: Avez-vous été soutenu par des historiens professionnels depuis Métronome

Bien sur! J’ai la chance d’avoir été suivi et encouragé notamment par le plus grand historien qu’on ait actuellement en France, le Gandalf le gris de la communauté, Mr Jean Tulard.

Plamond: Bonjour. J'ai l'impression que les jeunes ne s'intéressent que très peu à l'histoire. Ou du moins, ils n'arrivent pas à s'y intéresser via les cours qu'ils reçoivent au collège ou au lycée. Qu'en pensez-vous? Avez-vous eu la chance d'avoir des profs passionnants qui vous ont fait apprécier cela?

Oui, à partir du moment où l’histoire était incarnée et située dans une géographie pour la rendre proche de moi, alors j’étais immédiatement captivé et pour donner des cours à des élèves dans des écoles, comme j’ai pu le faire, je vous garantis que ça fonctionne encore. 

Amélie: Bravo pour la sortie de votre ouvrage! Quels lieux vous ont le plus «marqué» durant votre voyage? Merci pour votre réponse.

Aigues-Mortes, forteresse maritime construite sous Saint-Louis quand celui-ci rêvait de croisade.

Son rêve a échoué mais la forteresse demeure perdue dans les lagunes et les sables. Quel magnifique témoignage parvenu jusqu’à nous de cet échec.  

Thierry: Comment vous est venue l'idée de créer des ouvrages illustrés en complément de vos «principaux» livres?

Pour moi, l’Histoire est liée à la Géographie, et la réalité qui nous entoure est une création de l’Histoire. Etant curieux en voulant savoir ce qui se cache derrière le monde dans lequel je vis, on se plonge tout naturellement dans l’Histoire. Et quoi de mieux que l’illustration pour donner à voir ce qu’on raconte. 

Luc: D'où vous vient cette passion incroyable pour l'Histoire?

Elle me vient d’Eddy Mitchell!

Je regardais la Dernière séance à la télé, on y voyait des épopées hollywoodiennes qui racontaient de grande histoire, celle de Moïse, de Noé, Robin des Bois, des Vikings, bref notre Histoire.  

----------------------

Présentation du chat:

Fort du succès de son premier ouvrage, Métronome, qui s'est vendu à 2 millions d’exemplaires, Lorànt Deutsch revient avec la version illustrée de son dernier opus, Hexagone. Composé à l'aide de plus de 800 documents, l’Hexagone illustré (Michel Lafon) vous fera voyager dans toute la France et vous dévoilera les histoires que renferment ses villes.

- MICHEL LAFON