Paris, capitale des maths

Sciences Alors qu'aujourd'hui, derrière chaque objet connecté se cachent des maths, Cédric Villani, le lauréat en 2010 de la médaille Fields, se bat pour ouvrir un musée des mathématiques à Paris...

20 Minutes avec agences
— 
Cedric Villani a reçu la médaille Fields en 2010 et veut, aujourd'hui, partager et désacraliser les maths.
Cedric Villani a reçu la médaille Fields en 2010 et veut, aujourd'hui, partager et désacraliser les maths. — Joel Saget AFP

Paris, « capitale des mathématiques », leur offrira-t-elle un musée dédié? Lauréat en 2010 de la médaille Fields, considérée comme le «prix Nobel» de la discipline, le Français Cédric Villani se démène pour faire de ce rêve une réalité à l'horizon 2018.

«Ce sera un musée dans lequel toute la société, les simples curieux, les petits enfants, les jeunes, les moins jeunes pourront s'informer, s'émerveiller sur la nature et l'impact des sciences mathématiques dans notre culture et dans notre vie de tous les jours», déclare Cédric Villani, avant de poursuivre: « L'influence des mathématiques est démultipliée par l'informatique. L'esprit mathématique envahit tout. Intelligence artificielle, systèmes embarqués, objets connectés: tout cela a un cœur mathématique. Les gens le sentent mais les maths font parfois peur. »

Passeur de sciences

Se définissant comme un « passeur » de sciences, Cédric Villani, dynamique quadragénaire qui arbore un look de dandy savamment étudié, dirige depuis cinq ans l'Institut Henri-Poincaré, créé en 1928.

«Pendant mon premier mandat, j'ai développé l'Institut tous azimuts (vers le public, les scolaires, en accroissant les activités d'édition et les contacts avec les entreprises), confie l'homme des chiffres. J'entends consacrer mon nouveau mandat à étendre l'Institut dans un bâtiment voisin afin d'y dédoubler sa capacité de recherche et d'y installer un musée des mathématiques.»

Des partenariats avec Dassault ou IBM ?

Les travaux ont été chiffrés à 12 millions d'euros. Le musée occuperait environ 500 mètres carrés, le reste de la place allant aux activités de recherche. «Nous sommes encore au stade de négociations en ce qui concerne les subventions publiques, souligne Cédric Villani. Et nous sommes en train de nouer des partenariats avec de grands acteurs comme Dassault Systèmes, IBM, ERDF, Thales. Le feu passe progressivement au vert.»

Des musées de mathématiques existent dans plusieurs pays: Etats-Unis, Italie, Japon, etc. A Paris, le Palais de la Découverte comprend déjà des salles consacrées aux mathématiques, mais il embrasse également les autres sciences.