Preview BD: Découvrez les 10 premières planches de «Poulbots»

BD Patrick Prugne (L’auberge du bout du monde, Canoë Bay etc ), les éditions Margot et 20 Minutes ont le plaisir de vous présenter les dix premières planches de «Poulbots», un album qui rend hommage à l’un des plus célèbres artistes de la Butte Montmartre…

Olivier Mimran
— 
«Poulbots», la BD (détail)
«Poulbots», la BD (détail) — Patrick Prugne & éditions Margot 2014

Saviez-vous que les titis gouailleurs typiquement associés à Paris portent le nom d’un peintre qui, sa vie durant, n’a eu de cesse de les immortaliser? D’ailleurs, même s’il n’est pas le personnage central de l’album ici présenté, Francisque Poulbot (1879-1946) y fait une apparition. Mais place à la lecture, et rendez-vous en fin d’article pour le témoignage de l’auteur.


«J’aurais pu consacrer l’album à Francisque Poulbot lui-même», concède Patrick Prugne, «Mais j’en ai abandonné l’idée car l’album aurait été trop «plastique». Alors l’artiste y apparait bien, mais il n’est qu’un prétexte à mettre en scène ces gamins des rues qui ont fait sa renommée universelle». De fait, l’album s’attache à décrire la vie des petits indigents au début du siècle dernier: Trois pouces, Paulo, L’aspic, La ficelle et leurs copains se sont mis en tête de dissuader un promoteur immobilier d’investir leur terrain de jeu, un terrain vert proche du Sacré-Cœur. Ils recevront, dans leur lutte, une aide précieuse en la personne du fils-même du promoteur…

 

«Cela fait longtemps que je suis amoureux de Montmartre et de ses légendes», a confié Patrick Prugne à 20 Minutes, «J’ai donc accumulé des documents pendant des années avant de me sentir prêt à en tirer un album». Et avec quelle réussite! Ses Poulbots sont criants de vérité, même si, du propre aveu de l’auteur, le récit est pure fiction: «J’ai essayé d’écrire une histoire plutôt «fraîche» , qui ne verse pas dans le pathos. Du coup, on ne ressent pas la misère crasse dans laquelle vivaient alors effectivement les gamins. Ils sont drôles, ils ont même l'air plus heureux que les petits bourgeois de l'époque».

«Poulbots» de Patrick Prugne – éditions Margot, 16,90€

Les planches au Musée

Le 17 octobre 2014, le Musée de Montmartre a inauguré trois nouveaux espaces: l’atelier-appartement de Suzanne Valadon et Maurice Utrillo, l’Hôtel Demarne et le Café Renoir. À cette occasion, une exposition est consacrée aux planches originales de Poulbots de Patrick Prugne (jusqu’au 20 décembre). Planches qui font face à des originaux de Francisque Poulbot lui-même! Le Musée a donc décider de rebaptiser la salle qui les accueille «salle Poulbot». La boucle est bouclée! Nota bene: Patrick Prugne animera une rencontre-dédicace au Musée de Montmartre le samedi 22 novembre.

Renseignements: www.museedemontmartre.fr