Mobilisation exceptionnelle pour sauver le chanteur Renaud

CHANSON Olivia Ruiz, Arthur H ou Bernard Lavilliers reprennent des chansons de Renaud sur un nouvel album, pour le soutenir…

Alice Coffin avec AFP
— 
Renaud en 1975
Renaud en 1975 — T.F.1-COLLECTIONS/T.F.1-GALMICHE/SIPA

L’inquiétude Renaud. Une nouvelle fois, des artistes disent en chanson au chanteur qui serait selon Paris Match «redevenu Renard» (sa part sombre): laisse pas béton. Quelques mois après la sortie de La Bande à Renaud, album de reprises écoulé à 260.000 exemplaires, le volume 2 arrive dans les bacs lundi. Et même si Renaud est toujours très loin des micros et des scènes, il n'a jamais compté autant de fans dans sa «Bande». Après Aubert, Biolay ou Benabar, c'est au tour de Lavilliers, Arthur H, Calogero et Olivia Ruiz de reprendre les refrains du «chanteur énervant». Avec un leitmotiv: on ne sait que ça ne va pas fort pour Renaud, alors on lui dit qu’on est là.  

«Je sais qu'il ne va pas très bien»

«C'est de la poésie et en général la poésie, c'est fait pour vieillir, comme les bons vins«, rappelle Hubert-Félix Thiefaine, qui avait repris En cloque dans le premier volume par amitié avec Renaud, pour lui montrer, parce que je sais qu'il ne va pas très bien, qu'on est là».

«Comme il ne produit plus, on s'accroche aux vieilles branches, qui sont encore solides», confirme Alain Lanty, qui a eu la lourde tâche de faire écouter les chansons terminées à l'intéressé au début du mois de septembre: «Il avait le casque sur les oreilles et me faisait quelques signes, le pouce levé, pour me dire: "C'est vachement bien". Il était ému, il a dû fumer un paquet de clopes entier.»

«Au fond de lui, il pense que plus personne ne l'aime»

«Renaud, ce qu'il pense au fond de lui, c'est que plus personne ne l'aime, que ses chansons ne sont que des chansonnettes et que d'autres ont pris la place. Ces reprises, ça lui prouve un peu le contraire, que les gens l'aiment et ne l'ont pas oublié», ajoute ce proche, qui en profite pour répondre vertement à ceux qui n'y verraient qu'une opération commerciale pour renflouer les comptes d'un chanteur retraité: «On a entendu dire ça, mais c'est n'importe quoi, la motivation n'est vraiment pas l'argent, Renaud n'est même pas l'instigateur du projet».

L’album compte quinze nouvelles chansons mêlant l'incontournable (Morgane de toi, Manhattan-Kaboul, Mon H.L.M.) au plus pointu (Son bleu, J'ai la vie qui m'pique les yeux).

Ce type d'albums hommages n'est pas nouveau (Jacques Brel, Georges Brassens ou Alain Bashung y ont déjà eu droit) mais est particulièrement à la mode, porté par le succès des deux albums de Génération Goldman parus en 2012 et en 2013. Un autre disque de reprises de chansons de Charles Aznavour par la jeune génération est attendu fin novembre.