Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
JEU VIDEOJust Dance 2015: Cinq choses à savoir sur le phénomène du jeu de danse

Just Dance 2015: Cinq choses à savoir sur le phénomène du jeu de danse

JEU VIDEO
Le 23 octobre sort «Just Dance 2015» sur toutes les plates-formes. Les créateurs du jeu en rappellent les fondamentaux...
Just Dance 2015, on a testé pour vous.
Joel Metreau

Joel Metreau

C'est le jeu de danse, devenu phénomène depuis ses six années d'existence: 50 millions vendus dans le monde, dont 3,6 rien qu'en France. Le concept est simple: reproduire les mouvements des danseurs à l'écran. Pour la sortie de Just Dance 2015*, des créateurs d'Ubisoft en énoncent les principes.



  • La psychologie du homard rockabilly

A l'écran, les danseurs, les coaches pardon, dirigent les joueurs, les stimulent. Ce ne sont pas des silhouettes sans âme. Il faut insuffler à ces pinocchios de pixels un supplément de vie. «On travaille la psychologie des personnages, assure Véronique Halbrey, directrice contenu associée. Bien sûr, elle est plus légère que dans une série télé. Mais on essaie d’avoir des personnalités différentes.» Plutôt des archétypes plus ou moins fantaisistes. Véronique Halbrey énumère: «Un panda qui fait du hip-hop, un homard rockabilly, une princesse kawaï, une reine médiévale... Mais aussi une fille timide avec un look rock, une girl next door avec un style nineties.»

>>VIDEO. Just Dance 2015. On a testé pour vous.

  • Danse plutôt avec les stars...

A chaque Just Dance sa play-list. Parmi la quarantaine de «hits», pas de morceau deep house à faire suer les clubbers berlinois encore moins l'afro-beat ensorceleur d'un Keziah Jones. «Mais on cherche l'équilibre entre les gros tubes entendus à la radio (Pharell Williams, Katy Perry, Ariana Grande...) et des morceaux inattendus comme la musique de Tetris, pointe Alkis Argyriadis, directeur créatif du jeu. On revisite aussi des vieux standards comme le slow Only You des années 1950.» Mais on ne serait pas contre un spécial J-Pop ou K-Pop dans nos contrées.



  • Le droit d'être nul

«Just Dance, c’est un jeu autour de la danse, pas qu’un jeu de danse», affirme Alkis Argyriadis. Moi qui suis très mauvais danseur, je peux profiter de ce prétexte juste pour m’amuser autour d’une expérience de danse.» Rassurés? Les chorés sont testées sur des gens ordinaires, comme vous et moi. Pas besoin d'avoir la souplesse de Lady Gaga pour un Bad Romance. «Lady Gaga c’est une personnalité forte, avec un univers codifié, on reprend des extraits de la chorégraphie originale pour que les fans puissent s’y retrouver, reconnaît Damien Pousse, directeur contenu associé, spécialiste des chorégraphies, mais en simplifiant parce que ses mouvements ne sont pas accessibles à tous.»

  • Juke-box des chorégraphies

Oui, il y a un aspect Frankenstein dans ce jeu. Puisque les mouvements viennent de différents styles: Hip-hop, rock, twist... Et le voguing, dont on assiste à la renaissance à Paris? «Bien sûr, répond Alkis Argyriadis. Les danseurs et chorégraphes qui travaillent sur Just Dance apportent chacun leur personnalité et leurs émotions» Ce qui amène aussi à des croisements étranges. Damien Pousse raconte: «Sur le morceau Speedy Gonzalez, on met en scène un Mexicain et un cactus. Il n’y a pas forcément de style de danse associé à ça.» De toute façon, qui voudrait étreindre un cactus sur un slow?

  • Dirty dancing ou Sexy Dance?

Un jeu vidéo où l'on peut se toucher réciproquement, c'est bienvenu. «Pour des chorés à plusieurs, on se concentre sur les interactions. Quels sont les mouvements qui vont faire que je profite des gens qui dansent avec moi?, s'interroge Damien Pousse. L’idée, c’est de ne pas être face à l’écran, mais d’être aussi obligé de regarder son voisin.» Et de s'en rapprocher. «Le niveau Tetris à quatre danseurs, sur la musique originale du jeu de briques, donne des interactions folles, même si elles paraissent stupides», sourit Alkis Argyriadis.

*sur Xbox 360, Xbox One, PS4, PS3, PS4, Wii U et Wii.

Just Dance sur smartphone

La marque se décline désormais sur smartphone, avec l'application «Just Dance Now» téléchargeable sur les systèmes iOS et Android. Plus besoin de console. Il suffit d’un smartphone et d’un écran connecté, tablette ou télé. «On imagine que ça va être le futur de la marque, explique Alkis Argyriadis. Dans tous les smartphones, il y a des accéléromètres. On peut détecter les mouvements du joueur et lui donner un retour sur sa performance de la même manière que lorsqu’on le faisait sur Wii, quand on a créé Just Dance

Sujets liés