VIDEO. Greenpeace force Lego à rompre son partenariat historique avec Shell

MILITANTISME L’ONG Greenpeace dénonçait le partenariat entre Lego et Shell, accusé de polluer l’Arctique avec ses forages de pétrole…

Benjamin Chapon

— 

Capture d'écran de la vidéo de Greenpeace dénonçant le partenariat entre Shell et Lego
Capture d'écran de la vidéo de Greenpeace dénonçant le partenariat entre Shell et Lego — Greenpeace

Quelques briques, un joli film et c’est un partenariat de plus de 60 ans que Greenpeace a fait voler en éclat entre Lego et Shell. La société de jeu danoise et la compagnie pétrolière néerlandaise sont des partenaires historiques. Lego vend ainsi depuis des décennies des jouets représentant les stations-service Shell. Pourtant, la firme Lego aurait décidé de ne pas renouveler cet accord commercial avec Shell, selon le Guardian.

Dans le cadre de sa campagne mondiale Save the Arctic, Greenpeace avait diffusé en juillet un film dénonçant les forages de Shell dans la région polaire. Entièrement réalisé avec des briques et des personnages Lego, le court-métrage montrait une nappe de pétrole envahir la banquise et submerger la faune et les personnages du chantier extrait du set de jeu Lego «Camp de base en Arctique».

Lego cède à la pression

En trois mois, la vidéo, qui demande à Lego de plus s’associer à Shell, a été visionnée plus de six millions de fois, et la pétition a dépassé le million de signataires.

D’abord fidèle à son partenaire, Lego a ensuite appelé Shell «à assumer pleinement ses responsabilités, quelle que soit la région où le groupe mène ses activités». Mais mercredi, le PDG Jorgen Vig Knudstorp annonce que Lego ne «renouvellera pas le contrat de copromotion avec Shell» tout en regrettant la méthode employée par Greenpeace avec son clip «qui pourrait avoir créé des incompréhensions.»