Stockholm: Les Suédois «surpris» par le Nobel de Modiano

LITTERATURE Les journalistes qui ont suivi sur place l'annonce du prix Nobel de littérature ce jeudi midi étaient plutôt dans le brouillard sur l'œuvre de l'écrivain français...

Olivier Aballain
— 
Annonce du prix Nobel de littérature à Stockholm le 9 octobre 2014.
Annonce du prix Nobel de littérature à Stockholm le 9 octobre 2014. — ANDERS WIKLUND/AP/SIPA

L'annonce de l'attribution du Nobel de littérature à l'écrivain français Patrick Modiano a peut-être surpris l'Hexagone. Mais ce n'est rien en comparaison des journalistes qui suivaient l'événement en direct depuis l'académie Nobel, dans la vieille ville de Stockhom. Et pourtant l'éditrice de Patrick Modiano, Elizabeth Grate, est suédoise. Son poulain est d'ailleurs traduit en suédois depuis 1968, selon Le Figaro

«Les gens sont déçus car ils ne le connaissent pas»

Je n'étais même pas au courant», s'étonne Richard Collsiöö, journaliste à la télévision publique SvT. Comme ses confrères, il est un peu pris de court. «Je ne connaissais pas cet auteur français. Et il ne faisait pas partie de ceux dont on parlait le plus ces derniers jours.». 

Maria, du quotidien Aftonbladet, confie qu'elle avait bien parié «un peu de monnaie» au bureau sur un outsider, mais il s'agissait de l'auteure franco-algérienne Assia Djebar. L'un de ses confrères du premier quotidien suédois avait tout de même fait de Modiano son favori. Ce n'était pas le cas de Sven Lindvall, du quotidien Expressen. Lui voyait plutôt l'auteure biélorusse de La Supplication, Svetlana Alexeievitch, recevoir le prix. 

«Les gens sont déçus car ils ne connaissaient pas cet auteur français. Mais ça viendra, maintenant.» Un peu à l'écart, une femme entre deux âges se dit «très, très déçue». Persuadée que la favorite Svetlana Alexeievitch serait désignée, elle avait acheté l'un de ses ouvrages ce jeudi matin pour l'occasion. Il est encore temps de le lire.