Moins ringards avec les Fatals Picards?

JH

— 

no credit

Il n’y aura pas de pression sur les épaules du groupe «Les Fatals Picards». Appelés mardi soir à représenter la France au concours de l'Eurovision en mai, ils devront faire mieux que 22e. 22e, c’est la position obtenue lors du concours 2006 par la candidate française, déjà oubliée depuis (1). Oubliée, tout comme, il faut bien le dire, les représentants hexagonaux des 30 dernières années.

Les «Fatals Picards», (2) genre punk rock avec humour (punk pour les nuls selon leur dossier de presse), feront-ils mieux? Ils se sont déjà sortis d’une émission de radiocrochet diffusée sur France 3 façon «La Nouvelle Star» et des votes d’un jury et de téléspectateurs (2). Il y avait pourtant du lourd sur le plateau: «Les Fatals Picards» (3) ont devancé les Wampas, auteur d’une prestation remarquée, rapporte Kaboom, un téléspectateur belge. «Pour la petite histoire, Didier Wampas, qui chante toujours aussi génialement mal, finira ruisselant, essoufflé et à moitié nu pendu au cou d'une vieille dame sur son 31: la présidente un peu effrayée de l'association des Amis de l'Eurovision ! Cooool.» Aucune pression, donc.

Cela suffira-t-il à déringardiser l'institution et les envoyés spéciaux?

(1) Merci Wikipedia : la représentante s’appelait Virgine Pouchain.
(2) Après le succès de Kamini, la Picardie serait-elle devenue Hype ?
(3) Sur leur site, les vainqueurs de l’émission ne se privent pas d’éreinter la Star Ac’ et la Nouvelle Star. Ça, c’est pas punk.