Emmanuel Carrère est absent de la première liste du prix Goncourt

PRIX Son roman «Le Royaume» était pourtant l’un des plus encensés par la critique en cette rentrée littéraire... 

B.C. avec AFP

— 

Emmanuel Carrère
Emmanuel Carrère — BALTEL/SIPA

La plupart des critiques littéraires ont adoré ses romans, notamment à 20 Minutes. Pourtant, l’Académie Goncourt n’a pas retenu Le Royaume d’Emmanuel Carrère dans sa première sélection.

Autre roman vedette de la rentrée littéraire, L’amour et les forêts d’Eric Reinhardt est lui bien présent dans cette première liste annoncée au célèbre restaurant Drouant par Didier Decoin, secrétaire général de l’Académie. Par ailleurs, cette première liste, qui sera élaguée par les jurés du Goncourt, le 7 et le 28 octobre, pour leur deuxième et troisième sélection, compte deux premiers romans Constellation d’Adrien Bosc (Stock) et Karpathia de Mathias Menegoz (P.O.L).

>> Par ici, toute la rentrée littéraire sur 20 Minutes

Pivot en bout de table pour la première fois

Elu membre de l’Académie Goncourt en 2004 et à sa tête en janvier dernier, Bernard Pivot, 79 ans, préside pour la première fois cette année le jury de «dix couverts», clin d’oeil aux fameux déjeuners de travail des jurés chez Drouant.

Les 15 romans en lice pour le plus prestigieux prix littéraire français, décerné le 5 novembre, sont les suivants:

- Adrien Bosc, Constellation (Stock)
- Kamel Daoud, Meursault, contre-enquête (Actes Sud)
- Grégoire Delacourt, On ne voyait que le bonheur (JC Lattès)
- Pauline Dreyfus, Ce sont des choses qui arrivent (Grasset)
- Clara Dupont-Monod, Le roi disait que j’étais diable (Grasset)
- Benoît Duteurtre, L’ordinateur du paradis (Gallimard)
- David Foenkinos, Charlotte (Gallimard)
- Fouad Laroui, Les tribulations du dernier Sijilmassi (Julliard)
- Gilles Martin-Chauffier, La femme qui dit non (Grasset)
- Mathias Menegoz, Karpathia (P.O.L)
- Eric Reinhardt, L’amour et les forêts (Gallimard)
- Emmanuel Ruben, La ligne des glaces (Rivages)
- Lydie Salvayre, Pas pleurer (Seuil)
- Joy Sorman, La peau de l’ours (Gallimard)
- Eric Vuillard, Tristesse de la terre (Actes Sud)

En 2013, le Goncourt avait couronné Pierre Lemaitre pour Au revoir là-haut (Albin Michel).

Coup d'envoi du Prix Goncourt des Lycéens 


Cette première liste marque le coup d'envoi du Prix Goncourt des Lycéens, créé par la Fnac et le Ministère de l'Education nationale. Pendant deux mois, près de 2.000 lycéens répartis dans toute la France vont se plonger dans la lecture des romans sélectionnés, qu'ils étudieront en classe, avant de rencontrer l'ensemble des auteurs puis de choisir trois finalistes et, le 18 novembre prochain à Rennes, le lauréat. L'an dernier, les lycéens avaient choisi l’écrivain et journaliste Sorj Chalandon pour son roman Le Quatrième Mur publié aux éditions Grasset.