L’écrivain préféré des Français est mort

— 

Henri Troyat
Henri Troyat — no credit
Henri Troyat, d'origine russe, décédé à l'âge de 95 ans, avait mené avec un grand succès une double carrière de romancier et de biographe. Auteur de plus de cent ouvrages, attaché au réalisme du XIXème siècle, il était le plus ancien membre de l'Académie française, où il avait été élu en 1959, et le doyen des lauréats du Prix Goncourt, qu'il avait obtenu en 1938 pour «L'Araigne».

Né Lev (Léon) Tarassov le 1er novembre 1911 à Moscou, fils de négociants, Henri Troyat s'expatrie avec sa famille au lendemain de la révolution de 1917 et s'installe en France en 1920. Licencié en droit, naturalisé français, il devient rédacteur à la Préfecture de la Seine en 1935 et publie la même année son premier roman «Faux jour» (prix populiste). Trois ans plus tard, il reçoit le Goncourt à 27 ans.

Henri Troyat n'a jamais écrit qu'en français. Mais sa terre natale lui a fourni une inépuisable source d'inspiration, notamment pour ses biographies des tsars («Catherine la Grande» ou «Nicolas 1er») et des classiques russes, comme Pouchkine, Dostoïevski, Tolstoï ou Tchékhov. Il a également publié des biographies des grands auteurs français du 19è siècle : Flaubert, Maupassant, Zola, Verlaine, Baudelaire, Balzac.

Son oeuvre de fiction mêle des nouvelles, des récits psychologiques et des cycles romanesques à thème français ou russe : «Tant que la terre durera» (1947), «Les Semailles et les moissons» (1953), «La Lumière des Justes» (1959), «Les Eygletière» (1965), - deux sagas adaptées pour la télévision -, «Le Moscovite» (1974) et le cycle de Sylvie avec «Viou» (1980), «A demain Sylvie» (1986), «Le Troisième bonheur» (1987). Parmi ses romans, «La Neige en deuil» (1952) a été porté à l'écran et «Le Front dans les nuages» (1976) adapté à la télévision.

Veuf depuis 1997, Grand Croix de la Légion d'Honneur, Henri Troyat, dont l'oeuvre était largement traduite, avait publié ses souvenirs en 1976 : «Un si long chemin». En 1994, un sondage de la Sofres avait fait de lui l'écrivain favori des Français. Son dernier livre, «La traque», est paru en février 2006.