«Les flics ont même pété ma caméra»

DOCUMENTAIRE Ladj Ly a réalisé « 365 jours à Clichy-Montfermeil », un regard très personnel sur la banlieue

©2006 20 minutes

— 

Ladj Ly

Réalisateur, 26 ans.

Comment avez-vous eu l’idée de filmer les émeutes et l’année qui s’est suivie ?

J'habite Clichy-Montfermeil depuis toujours et je filme mon quartier depuis des années. Alors quand ça s'est passé en bas de chez moi, c'était normal de descendre avec une caméra pour pouvoir témoigner.

Avez-vous eu des problèmes pour filmer à Clichy-Montfermeil ?

Les tensions venaient plus du côté de la police que des jeunes. J'avais beau porter un brassard « presse » pour me mettre à côté des journalistes, les flics me posaient toujours des problèmes. Ils me stigmatisaient.

Quels genres de problèmes ?

J'ai fait douze heures de garde à vue parce que j'avais un bidon d'essence vide dans le coffre de ma voiture pendant que je tournais. Les policiers me mettaient toujours des coups de pression. Ils ont même pété ma caméra alors que je ne faisais que filmer les émeutes.

Le film ne sort qu’en DVD vendu sur le Web. Est-ce volontaire ou contraint ?

C'est volontaire. On a voulu tout faire nous-mêmes. Du tournage à la mise en vente sur Internet. Maintenant, des distributeurs nationaux sont intéressés pour sortir le documentaire dans le réseau traditionnel.

Qu’est-ce qui a changé en un an dans votre quartier ?

Rien ! Les promesses n'ont pas été tenues. C'est de pire en pire. Les flics ne viennent plus, mais les CRS patrouillent tous les soirs. Il y a eu des affrontements il y a quinze jours, mais personne n'en a parlé...

Vous allez voter à la présidentielle ?

Bien sûr, et j'appelle à le faire ! Même si je ne vais pas voter « pour » quelqu'un mais « contre » certains. Car au final, aucun candidat ne nous représente.

Recueilli par Cédric Couvez

Première production « sérieuse et engagée » du collectif Kourtrajmé qui avait produit Sheitan, 365 jours à Clichy-Montfermeil est vendu 19,99 €, sur le site www.crakedz.com