Robin Williams dans «Flubber»
Robin Williams dans «Flubber» — Allocine

VOS HOMMAGES

Mort de Robin Williams: «Boum, enfance détruite», les internautes de «20 Minutes» réagissent au décès de l’acteur

Les internautes partagent leurs souvenirs de Robin Williams...

«Je prends mon premier "vrai" coup de vieux à 26 ans». Choc pour Lisa, à l'annonce de la mort de Robin WilliamsErwan, internaute qui réagit sur notre page Facebook, pleure aussi l'acteur. Pour «le cercle des poètes disparus», évidemment. «Mrs Doubtfire». «Hook», «Jumanji». Mais surtout, pour Erwan, «Flubber». «Adieu toi qui nous as fait rêver devant ce film», écrit-il. Rôle au moins aussi marquant pour Christophe qui aurait eu envie de devenir prof de chimie après ce film.

>> VOS RÉACTIONS - Quel film, quel rôle, quelle réplique de Robin Williams vous ont le plus marqué? Déposez votre hommage à l’acteur dans les commentaires ou à contribution@20minutes.fr

Indiscutablement, «le gars nous a fait rêver» écrit Byzance sur Facebook. «Aïe, aujourd’hui j’ai le même sentiment qu’il y a cinq ans lorsque le roi de la pop nous a quittés», poursuit-il. «Ce sourire, ce regard, quelle tristesse» dans les mots de Guegham.

Certains en viennent même à confondre la vie de ses personnages au parcours personnel de l’acteur. «Il donnait plein d’espoir aux jeunes dans le cercle des poètes disparus, avec l’expression "carpe diem". Je pensais qu’il croquait la vie, pas qu’il était en grave dépression.»

Elevé au rang de guide spirituel dans ce long-métrage, Robin Williams laisse derrière lui la scène la plus mémorable de sa carrière, au vu des messages des internautes, avec le fameux «Ô capitaine, mon capitaine».

Huit ans plus tard, il confirme son statut dans la peau d’un psy. Tenant cette réplique culte face à un Matt Damon bouleversé et bouleversant, «c’est pas ta faute».