Une tempête de sable révèle des géoglyphes à Nazca

ARCHEOLOGIE C’est un pilote qui a fait cette découverte au Pérou…

Benjamin Chapon

— 

De nouveaux géoglyphes ont été découverts à Nazca, au Pérou, en juillet 2014
De nouveaux géoglyphes ont été découverts à Nazca, au Pérou, en juillet 2014 — El Comercio

Découvertes en 1935, les fameuses lignes de Nazca, des géoglyphes géants datant du début de notre ère, occupent un une surface de 450 kilomètres carré. Les scientifiques en avaient dénombré, à ce jour, un peu plus de 700.

C’était avant la découverte d’un pilote amateur. Eduardo Herrán Gómez de la Torre survolait les collines de la vallée d’El Ingenio quand il remarqua de nouvelels lignes. Celles-ci étaient jusque-là cachées sous le sable. C’est probablement une récente tempête, qui a balayé la région au début du mois de juillet, qui a révélée ces lignes.

Un serpent, un oiseau, un lama…

En attendant que les archéologues se penchent sur la découverte, les premières observations permettent de distinguer plusieurs figures géantes, notamment un serpent, un oiseau et un lama. Selon le journal El Comercio, des archéologues estiment déjà que ses géoglyphes pourraient être parmi les plus anciens jamais découverts.

Le site des lignes de Nazca, classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1994, fait l’objet d’hypothèses contradictoires quand à leur signification. Un consensus scientifique y voit le résultat d’observations et rituels astronomiques.