Stephen King, John Grisham et 900 autres auteurs protestent contre les méthodes d’Amazon

CULTURE Au début du mois, déjà, plusieurs grandes plumes américaines et britanniques avaient sommé Amazon de cesser de prendre «en otages» les livres, les auteurs et les lecteurs.

M.C.

— 

Amazon veut reprendre la main dans sa guerre commerciale contre Hachette
Amazon veut reprendre la main dans sa guerre commerciale contre Hachette — Lionel Bonaventure AFP

Une liste de nom aux allures de tête de gondole de librairie. Stephen King, John Grisham, Paul Auster, Jennifer Egan, Donna Tartt ou Philip Pullman, mais aussi de jeunes auteurs, des historiens ou des biographes. En tout près de 900 écrivains, selon le Guardian, ont signé une lettre qui proteste contre les méthodes d’Amazon dans le bras de fer qui oppose le géant de la vente en ligne à l’éditeur français Hachette.

Amazon est accusé de faire pression sur Hachette Book Group (du groupe Lagardère) en pleine négociation d'accords commerciaux en allongeant les délais de livraison des livres ou en empêchant les commandes. Selon la presse américaine, le géant de la vente en ligne souhaite faire davantage de marge notamment sur le livre électronique où il est un des principaux acteurs grâce à sa liseuse Kindle.

«Méthodes de voyous»

Au début du mois, plusieurs grandes plumes américaines et britanniques s'en étaient indignées et avaient sommé Amazon de cesser de prendre «en otages» les livres, les auteurs et les lecteurs. «Ce sont des méthodes de voyous», s’indigne l’auteur de thrillers américain Douglas Preston. «Il y a tellement de jeunes auteurs qui ont galéré pendant des années pour être publiés, et maintenant Amazon les écrase en faisant ça, et anéanti leurs espoirs, leur rêve d’accéder aux lecteurs.» Douglas Preston a l’intention de publier cette lettre dans le New York Times.

Amazon, qui accuse l’écrivain «d’opportunisme», affirme être du côté des auteurs dans sa tentative de faire baisser le prix des livres électroniques.