Aurélie Filippetti veut mettre en place un «pacte culturel»

INTERMITTENTS La ministre de la Culture a fait une annonce ce jeudi à Avignon...

20 Minutes avec AFP

— 

French Minister for Culture and Communication, Aurelie Filippetti listens during a round table on August 25, 2012 during the "Universites d'ete", the Socialist Party's summer congress held in the Atlantic coastal city of La Rochelle. AFP PHOTO / JEAN-PIERRE MULLER
French Minister for Culture and Communication, Aurelie Filippetti listens during a round table on August 25, 2012 during the "Universites d'ete", the Socialist Party's summer congress held in the Atlantic coastal city of La Rochelle. AFP PHOTO / JEAN-PIERRE MULLER —

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a annoncé jeudi à Avignon une réunion «début septembre» entre l'Etat et les représentants des collectivités territoriales pour lancer «un pacte culturel», a-t-on appris auprès de son entourage. «On va travailler à un pacte pour répondre aux inquiétudes des acteurs culturels», a ajouté l'entourage de la ministre à l'issue d'une réunion avec le Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel (CCTDC).

Des rencontres avec les acteurs culturels

Ce pacte sera un «rappel des grandes valeurs culturelles» et s'inscrira dans le cadre de «la clarification des nouvelles compétences» des collectivités territoriales qui seront définies par la deuxième loi de décentralisation qui sera examinée à l'automne par le Parlement, a-t-il été indiqué. La séance de travail plénière, qui devrait se dérouler au ministère de la Culture, «ouvrira la porte à des rencontres avec les acteurs culturels», a précisé l'entourage de la ministre.

Aurélie Filippetti a rencontré jeudi matin les représentants du CCTDC, qui regroupe 11 associations nationales d'élus. Dans une lettre fixant leur programme de travail, Aurélie Filippetti avait souhaité que la réunion de ce jeudi à Avignon soit «l'occasion d'élaborer une parole commune qui traduise notre attachement à ce que la culture demeure un domaine d'intervention partagé».

Les représentants de l'Association des régions de France ont pour leur part demandé que les futures régions reçoivent compétence obligatoire en matière culturelle. Leur donner compétence en matière culturelle «va dans le sens de la constitution de grandes régions», a indiqué à l'AFP le président PS de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne.