Robin Thicke: Son dernier album se vend à moins de 54 exemplaires en Australie

MUSIQUE «Paula», le dernier album du chanteur de «Blurred Lines», fait un bide en Australie et en Grande-Bretagne...

J.M.

— 

Robin Thicke, au Billboard Music Awards à Las Vegas, le 18 mai 2014.
Robin Thicke, au Billboard Music Awards à Las Vegas, le 18 mai 2014. — Chris Pizzello/AP/SIPA

On peut avoir fait le tube mondial de l’été dernier et se planter misérablement l’année suivante. Robin Thicke, chanteur américain de Blurred Lines, a sorti le 1er juillet Paula, un album dédié à sa femme Paula Patton qui l’a quittée en février dernier. Le moins qu’on puisse dire, ce que c’est un bide. En Grande-Bretagne, l’album ne s’est vendu qu’à… 530 exemplaires dans la première semaine suivant sa sortie. L’an passé, Blurred Lines s’était vendu à 25.981 exemplaires la première semaine.

Petite consolation aux Etats-Unis

Mais en Australie, le flop est encore plus criant. Le septième album de Robin Thicke ne s’est même pas classé dans les 500 meilleures ventes. A la 500e place figure une compilation du groupe de rock Blondie, qui s’est vendue à… 54 exemplaires. Petite consolation pour le chanteur: Paula s’est écoulé à 24.000 exemplaires aux Etats-Unis (au lieu de 117.000 l’an passé pour Blurred Lines).

Au lancement de l’album, une campagne de promotion sur Twitter avait été tournée en dérision par les internautes. Le chat avec Robin Thicke avait vu des questions plus féroces les unes que les autres adressées au chanteur.