Une comédie musicale sur les Clinton jouée à New York

CULTURE La première de «Clinton, the musical», est prévue le 18 juillet… 

20 Minutes avec AFP

— 

Bill et Hillary Clinton le 7 janvier 2003 sur la base aérienne d'Andrews
Bill et Hillary Clinton le 7 janvier 2003 sur la base aérienne d'Andrews — Paul J. Richards AFP

Dur, dur d'être Hillary Clinton. Son livre s'est mal vendu, ses remarques sur ses difficultés financières ont hérissé certains Américains, et les frasques sexuelles passées de son mari font désormais partie d'une comédie musicale à New York.

«Clinton, the musical» («Clinton, la comédie musicale»), dont la première new-yorkaise est prévue le 18 juillet, emballe en deux heures les nobles idéaux des deux présidences de Bill Clinton (1993-2001) mais aussi le scandale Monica Lewinsky, qui avait mis son second mandat en péril.

Le coureur de jupons Bill

Bill Clinton, qui pour les Américains reste l'un des meilleurs présidents en dépit de ses défauts, est résumé en deux caractères: l'homme d'Etat super intelligent William, et le coureur de jupons Bill. William le dimanche rêve de couverture médicale universelle, de réforme de l'aide sociale et de transformer les Etats-Unis. Bill le samedi soir court le guilledou et met tout en danger.

Hillary anéantie par sa trahison continue pourtant à le soutenir et forge sa propre carrière politique. Une Monica Lewinsky fringante, accompagnée du républicain Newt Gingrich et du procureur spécial Kenneth Starr ne lâchent pas leurs talons.

«Bill Clinton a des forces énormes»

Alors qu'Hillary Clinton fait l'objet de toutes les supputations -va-t-elle ou non se présenter à l'élection présidentielle de 2016?- la première de la comédie musicale, dans le cadre du Music Theatre Festival de New York, ne pouvait pas mieux tomber pour son auteur et compositeur australien de 26 ans.

Paul Hodge, qui l'a déjà présentée à Londres et au Fringe, festival artistique annuel d'Edimbourg, en 2012, explique qu'il a été attiré par les Clinton en tant que couple, mais aussi en tant que personnalités. «Je pense que Bill Clinton a des forces énormes, mais aussi des faiblesses, et je pense que c'est pour ça que les gens l'aiment», dit-il à l'AFP.

Satire tendre et drôle

«Chaque comédie musicale a besoin d'une histoire d'amour, et cela marque une sorte de nouvelle dynamique, une histoire d'amour entre les deux Bills, mais aussi la relation avec Hillary», poursuit-il.

Basé à Londres, il est venu deux semaines à New York, réécrivant, ajustant et améliorant la musique, les paroles et les plaisanteries de sa satire, drôle mais aussi pleine d'affection pour les Clinton. Des 21 chansons initiales, seules deux sont restées telles quelles.

Et si les Clinton venaient à la première? «Oh mon Dieu, non, je serais terrorisé», s'amuse Duke Lafoon, qui joue Bill le séducteur. «J'espère qu'ils rouleraient juste les yeux et diraient "Oh ces gamins" et ne seraient pas trop sérieux car nous ne le sommes pas.»