Ogrest relègue Shrek aux oubliettes

Manga L'univers Dofus consacre une nouvelle série dessinée aux aventures d'un de ses personnages les plus attachants...

Olivier Mimran

— 

Mig & éditions Ankama

Alors que le manfra (manga français) Dofus cartonne en librairie, Ankama, son éditeur roubaisien, lance un spin-off de la série issue du jeu de rôle en ligne du même nom. Une initiative qui devrait, elle aussi, remporter un sacré succès puisqu'elle s'articule autour d'un des protagonistes les plus «kawaii» (mignon, en japonais) de Dofus: Ogrest, le petit ogre maladroit à la bonne bouille de peluche.

Un créateur qui connait ses créatures

De l'aveu même de l'équipe éditoriale, la série aspire «à créer une porte d'entrée dans le foisonnant univers Dofus» pour de potentiels nouveaux lecteurs. C'est donc à Mig, un «ancien» de la maison Ankama, qu'a été confié cet ambitieux projet: le Pas-de-Calaisien a travaillé, dès 2008, sur l'animé Wakfu avant de dessiner Les chroniques de Wakfu, Shak Shaka (dérivées d'un autre jeu vidéo) et Zatoïshan, dans la série Dofus Monster.

Un cousin (très) éloigné de Shrek

Prévue en cinq volumes (le second ne devant sortir que début 2015), la série relate les évènements qui conduisent notre mignon petit ogre vert -qui coule des jours insouciants donc heureux sur une île paradisiaque- à devenir une montagne de muscles. Ça vous rappelle quelqu'un ? Pourtant, Ogrest n'a de commun avec Shrek qu'espèce et couleur. Car une fois arrivé à maturité, cet ogre-ci demeure adorable... mais peut aussi se révéler très dangereux pour quiconque le contrarie!

Superbement dessiné, ce premier volume ne souffre aucun temps mort. Et même s'il est parfois légèrement manichéen et comporte quelques scènes un peu coquines (rien de bien méchant), il s'apparente tant à un sympathique conte de fées qu'il devrait ravir un très large public - pas forcément fan de manga.
 

  • Ogrest tome 1, par Mig - éditions Ankama, 6,95€ (sortie le 11/07/2014)