Nicolas de Crécy bulle avec audace

©2006 20 minutes

— 

Ambitieuse, éblouissante, inclassable. Sa nouvelle BD permet à Nicolas de Crécy d'asseoir son statut d'auteur hors norme. Journal d'un fantôme (Futuropolis) met en scène un personnage à l'allure de patate, dont le trait tremblant exprime le caractère éphémère. Formellement hermétique, l'album peut être appréhendé comme une pièce de théâtre : premier acte, l'ébauche rondouillarde parcourt un Japon inattendu. Deuxième acte, elle rencontre son créateur, de Crécy lui-même. Lequel, dans le dernier acte, lui conte les affres du créateur... Autre clin d'oeil à l'univers théâtral, la référence au Pirandello de Six personnages en quête d'auteur. De Crécy va pourtant plus loin, se passant d'intermédiaires dans sa réflexion sur l'art. L'album, brillant et audacieux, rebutera hélas un public aux goûts « classiques ». Mais son excellence confirme l'ambition qu'a de Crécy de construire une oeuvre d'exception. Fût-elle confidentielle.

Olivier Mimran