Un roman audio où le pape François soutient les albinos d’Afrique

LIVRE Ce livre audio participatif de Cristiano Gentili raconte la discrimination et les souffrances des albinos en Afrique…

J.M. avec AFP
— 
Yusufu, enfant albinos, a Dar es Salam, en Tanzanie, en 2010.
Yusufu, enfant albinos, a Dar es Salam, en Tanzanie, en 2010. — DESRUS BENEDICTE/SIPA

De façon inédite, le pape François va prêter sa voix à un roman audio participatif qui raconte la discrimination et les souffrances des albinos en Afrique, ont annoncé mercredi au Vatican les initiateurs de cette campagne.

Persécutés à cause de leur peau blanche

Dans beaucoup de pays africains, des milliers de personnes touchées par l'albinisme sont considérées comme des êtres à part et surnaturels. Elles sont victimes de discriminations, persécutées et chassées à cause de leur peau blanche. Elles vivent isolées, dans une pauvreté extrême, et à cause du soleil équatorial, leur espérance de vie est d'environ 30 ans.

Une campagne internationale pour cette cause mal connue

L'auteur du roman Ombra bianca (Ombre blanche), Cristiano Gentili, a salué le pape mercredi lors de l'audience générale hebdomadaire, à l'occasion du lancement d'une campagne internationale pour cette cause mal connue.

La campagne est lancée avec le hashtag #HelpAfricanAlbinos» (Aidez les albinos africains) et est accessible sur le site ombrabianca.com. Il s'agit d'un livre audio participatif, a expliqué Cristiano Gentili. «Ils sont blancs en Afrique. Ce sont les parias de la société. Donnez votre voix: le pape a été le premier. C'est gratuit, simple et rapide. C'est pour une cause juste», soulignent les initiateurs de ce livre audio sur leur site.

Sept phrases lues par le pape

Le 29 novembre dernier, le pape François avait reçu Cristiano Gentili à l'issue d'un symposium sur l'Afrique organisé au Vatican. Il l'avait invité à séjourner à la résidence Sainte Marthe et avait accepté de lire sept phrases prononcées, dans les dernières pages du roman Ombra bianca, par l'un des personnages principaux, le père Francis, qui vient au secours d'une petite fille albinos.

Les organisateurs ont expliqué que chacun pourra lire en langue italienne, avec un système de traduction multilingue, une phrase du roman, et participer ainsi à la création du «premier livre audio social jamais créé». «L'auditoire donnera symboliquement sa voix à ceux qui n'ont pas de voix pour se faire entendre».