Décès de la poétesse afro-américaine Maya Angelou

DECES Egalement militante des droits civiques Maya Angelou est morte à l'âge de 86 ans…

Benjamin Chapon

— 

Maya Angelou le 16 janvier 2014 en Floride
Maya Angelou le 16 janvier 2014 en Floride — JD3/WENN.COM/SIPA

Poète, écrivain, actrice, auteur de pièces de théâtre, elle était également une figure de premier plan de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis et une proche de Martin Luther King.

Maya Angelou est morte à 86 ans dans sa maison de Winston-Salem, en Caroline du Nord, a annoncé son agent à plusieurs médias américains dont CNN.

Egalement professeure, chanteuse, danseuse, elle a exercé de nombreuses professions au cours de sa vie durant laquelle l’engagement politique a été une ligne de conduite permanente. Militante des droits des Noirs, elle est devenue, très jeune, la première afro-américaine conductrice des fameux tramways de San Francisco.

Une vie «bigger than life»

La vie de Maya Angelou fourmille d’anecdotes et d’épisodes à fort potentiel symbolique. La légende veut qu’un terrible accident l’eut rendue muette pendant dix ans dans sa prime enfance et qu’elle développa un goût et un talent pour la poésie.

A 17 ans, elle fait partie de la troupe de «Porgy and Bess» lors de la tournée européenne de ce mythique opéra pro-droits civiques. Interprète pour Jean Genet dans sa production à Broadway, «The Blacks», elle a co-fondé la guilde des auteurs noirs de Harlem en 1958.

Autodidacte sans doctorat

Très engagée dans les différentes luttes sociales des années 1960 et 1970, elle publie de nombreux recueils en même temps qu’elle mène une carrière universitaire pleine de succès. Même si elle refuse toujours de passer un quelconque doctorat. «Je me suis fait moi-même», clamait-elle.

Amie de Oprah Winfrey et de Bill Clinton, le «premier président noir», selon elle, Maya Angelou s'implique à la fin de sa vie dans des actions humanitaires et d’aides au développement, notamment scolaire, en Egypte en au Ghana.