Du sursis pour avoir dégradé l'urinoir de Duchamp

ART Peine confirmée en appel pour Pierre Pinoncelli, qui revendique une «performance Dada»...

— 

Décrété oeuvre d'art par Marcel Duchamp en 1917, un urinoir de céramique, estimé aujourd'hui en millions d'euros, peut-il être considéré comme toute peinture ou sculpture qui perd de sa valeur en étant endommagé puis réparé, ou reste-t-il un concept inaltérable ?
Décrété oeuvre d'art par Marcel Duchamp en 1917, un urinoir de céramique, estimé aujourd'hui en millions d'euros, peut-il être considéré comme toute peinture ou sculpture qui perd de sa valeur en étant endommagé puis réparé, ou reste-t-il un concept inaltérable ? — AFP/Tate Modern/Arch.

La cour d'appel de Paris a condamné vendredi Pierre Pinoncelli à trois mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve pour avoir entaillé l'urinoir de Marcel Duchamp, en janvier 2006 au Centre Pompidou de Paris.

La Cour d'appel a donc confirmé la peine de première instance, mais elle n'a en revanche condamné l'artiste qu'à payer 14.352 euros au musée pour rembourser les frais de répération.

En première instance, Pierre Pinoncelli avait été condamné en plus à payer 200.000 euros de dommages et intérêts au Centre Pompidou, mais le juge a estimé cette fois-ci que la demande du musée n'était pas recevable.

Lors de l'audience d'appel, le 24 novembre, l'avocat général avait demandé la confirmation des peines de sursis et s'en était remis à la sagesse de la cour pour évaluer l'objet, simple urinoir signé du pseudonyme R. Mutt, que Duchamp avait transformé en manifeste dada en le déclarant oeuvre d'art.

Le 4 janvier 2006, en fin de matinée, M. Pinoncelli s'était attaqué à l'oeuvre exposée au Centre Pompidou de Paris dans le cadre de l'exposition Dada, avec un petit marteau, ébréchant légèrement la céramique. Il l'avait également signée en écrivant «Dada».

Se présentant comme un artiste ayant voulu «rendre hommage à l'esprit Dada» et à celui de Marcel Duchamp, il avait déjà dégradé le même urinoir en 1993 exposé au Carré d'art de Nîmes (Gard).