Jean-Louis Aubert vous a répondu: «Houellebecq m’a laissé complète liberté»

CHAT L'artiste vous a répondu...

Cédric Garrofé

— 

Jean-Louis Aubert en chat le 16 mai 2014 à la rédaction
Jean-Louis Aubert en chat le 16 mai 2014 à la rédaction — C.GONTHIER/20MINUTES

Le mot de la fin?

Merci à toutes et tous. Voilà, c’est fini… Ou bien cela commence. Ou bien cela recommence. Alors, bonne route à tous et merci de croiser si souvent la mienne. Jean-Louis

Aurélie: Je rêverais te voir donner un concert à ciel ouvert au bord du Lac de Nantua, ta ville natale... Crois-tu que ce soit possible?

Oui je crois que j’adorerais cela. J’attends la tournée qui correspondra ou bien le moment. Baisers à vous tous, là bas!

Wyman: Jean-Louis, ta musique évolue avec le temps, reflétant les évènements qui marquent ta vie personnelle et ceux qui transforment notre société. Rôle obligé de tout artiste digne de ce nom. Où trouves-tu la patience de répondre à la sempiternelle question: A quand la reformation de Téléphone?

En fait, tout ce qui comporte un “re” devant ou un “re” venant est compliqué à appréhender. C’est tellement plus simple de suivre son intuition et ses envies. Alors, je ne peux pas répondre à ta question. Ni positivement, ni négativement.

Julien: Comment s'est déroulée ta collaboration avec Michel Houellebecq? Que pense-t-il du résultat?

Ca a été plus une rencontre humaine même si j’ai collaboré avec ses poèmes. Il m’a laissé complète liberté et a toujours été encourageant et bienveillant. Souvent il disparaît, un mois ou deux, il est partit au bout du monde, écrire. Nous échangeons quelques mails sporadiques. Et tendres. J’ai maintenant envie de développer quelques idées avec lui pour la tournée. Alors, j’attends qu’il rentre. Humainement, je trouve tout cela extrêmement enrichissant. Et c’est peut être ce qui compte le plus.

CHRISTODAIX: Bonjour Jean-Louis, merci pour ce nouvel album rempli de tendresse. Lors de tes prochains concerts, tu chanteras uniquement des musiques de cet album, ou d'autres de tes anciens? Christophe ( le motard ) un " amour " du département 13

Je pense inclure quelques anciennes chansons si elles correspondent aux poésies de Michel. Et à la fin du concert, on se lâchera et on se fera plaisir. Bisous mon amour!

Pousset: Bonjour Jean-Louis, je suis mariée à quelqu'un qui a toujours chanté du Téléphone et ensuite toutes les plus belles chansons de vos derniers albums. Elles ont accompagné les moments les plus forts de notre vie. Mes trois enfants qui ont entre 9 et 16 ans chantent et jouent vos chansons, nous baignons dans votre univers, vos chansons nous nourrissent des plus richesses. Nous avons eu la chance de vous voir à l'Olympia d'Arcachon, un moment de proximité magique! Prévoyez-vous, pour votre prochaine tournée, de jouer dans des endroits plus intimistes? Un grand merci pour tout

La prochaine tournée va être “semi-intimiste”. Après, j’aimerais bien faire quelques toutes petites salles. Quelques fois seul, quelques fois avec Richard Kolinka. Merci à vous.

GG29: Bonjour Jean Louis. Je m'appelle Ghislaine. Ça fait maintenant plus de 30 ans que je te suis, toi un artiste avec un immense talent. Merci de me faire rêver avec ta musique. Je voulais te demander. Lors de ta prochaine tournée, réserves nous tu des surprises? A quelle scénographie peut on s'attendre ? Merci d'avance pour ta réponse. A très vite à Amiens le 12 décembre.

Si je dis tout, cela ne sera plus des surprises. Et à vrai dire, pour l’instant, ça reste des surprises pour moi aussi! :-)

Eva et Zoé: Nous sommes en classe de 3ème et nous préparons notre épreuve d'Histoire Des Arts. Nous avons choisi de parler d'une vos chansons: Les Plages. Nous souhaitons si cela est possible des explications sur cette chanson et ce que vous vouliez transmettre à vos fans. Nous serions très heureuses de recevoir une réponse de votre part afin de préparer au mieux notre épreuve!

La chanson a été écrite lors d’un échouage de notre voilier sur une plage de la Dominique. Cette île est très pauvre. Pourtant les enfants y sont très bien éduqués. Dans des écoles de culture anglaise. Cet endroit, pour le voyageur, ressemble à un paradis. Mais pour ceux qui y vivent, leur frustration est proche de l’enfer. Alors pendant la durée du séjour, un enfant de dix ans venait tous les jours en pirogue pour nous supplier de l’emmener en France. Il était prêt à tout pour cela. Même au pire. Un jour, je me suis assis près d’un vieil homme sur la plage et il m’a dit: “Je les regarde tous partir mais un jour ils reviendront, comme moi, après avoir fait le tour du monde, sur leur plage.” C’est tous ces moments qui m’ont inspiré la chanson.

Morgane: Lors d'un interview effectué récemment suite à la sortie de ton nouvel album, tu as affirmé être partant pour remonter en scène le temps d'une soirée avec Louis Bertignac, et ce "quand [nous voulons]". A quand cette soirée tant attendue?

La beauté de ce genre de moment, c’est qu’ils sont spontanés et pas intéressés. Dès qu’il y a de la pression, certains ne sont pas au rendez-vous. Puisque ce sont des moments sans rendez-vous.

Delphine: Vous arrive-t-il de penser à votre fin de carrière? Si oui comment l’imaginez-vous?

Certaines musiques comme le blues peuvent se jouer très tard. Je n’aime pas trop le mot “carrière”. Parlons plutôt de fin de vie. J’aimerais bien avoir suffisamment de sagesse pour qu’elle ne soit pas trop malheureuse.

Laurent: Vos deux derniers albums dont le plus récent Les Parages Du Vide ne sont plus très rock. Le prochain album sera-t-il un peu plus musclé?

Oui je l’espère. Ca rend les choses plus faciles en concert! C’est vrai que je n’écoute plus trop de hard rock à la maison! Alors, qui vivra, verra...

Houkey: A écouter votre magnifique dernier album, on pourrait croire qu'il a été fait dans la continuité  des textes de Roc éclair. L'ambiance y est semblable, êtes-vous d'accord avec ce que je ressens? 

Oui je suis tout à fait d’accord. Ce sont deux albums où je me suis laissé faire. Voir première réponse. J’ai aussi la sensation qu’ils ont été faits à quatre mains. Le premier avec mon père. Le deuxième avec Michel. Je n’ai fait que suivre l’émotion qui était déjà inscrite.

Eric: En judo, on considère que les maîtres au sommet de leur art retrouvent leurs sensations et leur sagesses originelles, se voient attribuer une ceinture... Blanche! Le maître Aubert a-t-il atteint cet état et pense-t-il retrouver ses sensations initiales au sein d'un groupe?

Il est vrai que la connaissance consiste à retrouver la spontanéité du débutant. Ça demande d’être assez sûr de soi pour considérer que l’on a rien à prouver. C’est valable dans tous les domaines d’être dans une renaissance permanente. Nietzche a dit: “La maturité de l’humanité faire les choses avec le sérieux d’un enfant qui joue”. Je ne pense pas mériter encore ma ceinture blanche mais j’y travaille.

------------------------

Quatre ans après Roc éclair, Jean-Louis Aubert est de retour avec Les Parages du vide. Sans doute l'album solo le plus ambitieux pour l'ancien leader de Téléphone, puisqu'il se base sur des poèmes de Michel Houellebecq publiés dans Configuration du dernier rivage.