Une pop star virtuelle en première partie de Lady Gaga

MUSIQUE Le personnage de Hatsune Miku accompagnera la chanteuse lors de sa tournée «Artrave: The Artpop Ball»…

M.C.

— 

Le musicien japonais Keiichiro Shibuya, auteur de l’opéra «The End», pose devant un portrait de Hatsune Miku, qui l'interprète.
Le musicien japonais Keiichiro Shibuya, auteur de l’opéra «The End», pose devant un portrait de Hatsune Miku, qui l'interprète. — Francois Mori/AP/SIPA

Cheveux turquoises, allure juvénile et voix de synthèse, c’est la «vocaloïde» nipponne Hatsune Miku qui assurera la première partie des concerts de Lady Gaga. La chanteuse a annoncé mercredi sur son compte Twitter qu’elle s’était adjoint les services de la pop star virtuelle pour une partie de sa tournée «Artrave: The Artpop Ball» qui doit l’emmener dans une vingtaine de pays à partir du 4 mai.

Le personnage de Hatsune Miku, dont le nom signifie «le premier son du futur» en japonais, a été créé en 2007 pour «habiller» une des voix de synthèse du logiciel de synthèse vocale Vocaloid 2. Elle est devenue une pop star à part entière au Japon où elle apparaît même dans des publicités à la télévision. En France, elle a interprété son opéra The End, de Keiichiro Shibuya, au théâtre du Châtelet en novembre dernier.