Aurélie Filippetti ira dans les villes frontistes si des associations culturelles y sont en danger

SUBVENTIONS La ministre de la Culture s'est déclarée «extrêmement attentive» à leur stuation...

B.Ch. avec AFP

— 

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti, le 27 février 2014 à Paris
La ministre de la Culture Aurélie Filippetti, le 27 février 2014 à Paris — Thomas Samson AFP

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a estimé mercredi qu'il allait «falloir être extrêmement attentif» au sort des associations culturelles dans les villes gérées par le Front National, se déclarant prête à aller «soutenir sur place» celles qui seraient «menacées».

«Malheureusement, on l'a vu dans un passé récent, les associations culturelles qui ont une vocation universaliste, humaniste, plus cosmopolite, qui permettent le dialogue entre les différentes cultures, sont souvent les premières visées », a-t-elle expliqué sur Radio Classique.

Beaucaire dans le viseur

« Si des associations culturelles ou des lieux culturels sont menacé, je me rendrai sur place pour les soutenir.»

A cet égard, Aurélie Filippetti s'est dite «très attentive à ce qui se passe à Beaucaire, où le maire (Julien Sanchez, ndlr) a d'ores et déjà déclaré qu'il allait donner des subventions aux associations qui le mériteraient, avec tout ce que cela ouvre comme portes à l'interprétation.»