Plusieurs compositeurs, un mouvement

©2006 20 minutes

— 

Cette fois, la Folle Journée ne suivra pas un grand artiste mais un mouvement musical intitulé, faute de mieux, « écoles nationales ». Entre 1860 et 1930, en Europe centrale, en Scandinavie, en Russie, en France et en Espagne, des compositeurs s'inspirent des folklores de leur région. Ils sont souvent d'origine modeste comme Dvorak, fils de paysans, ou de simples amateurs comme Moussorgski. Ils font de la musique pour eux et non sur commande. Pour toutes ces raisons, ils se ressemblent... D'où le titre retenu cette année : « L'harmonie des peuples ». Pour 2008, le thème sera plus évident : la Folle Journée sera consacrée à Schubert et à ses contemporains.

P. V.