Vue de l'académie française à Paris
Vue de l'académie française à Paris — APESTEGUY/SIPA

VOCABULAIRE

Langue française: On peut désormais «escargoter» après un réveil «tôtif»

Tant qu’on ne «se mémérise» pas à outrance…

Dans le cadre de la Semaine de la langue française, un concours a proposé aux internautes d’élire de nouveaux mots. Les propositions ont été soumises aux votes des internautes puis un jury a récompensé trois néologismes.

Parmi les 3000 propositions, ont été élus «escargoter» (prendre son temps), «se mémériser» (se vieillir au moyen d’habits hors d’âge) et le prix spécial du jury, «tôtif» (contraire de tardif). A noter que ce dernier mot a un adverbe dérivé: «tôtivement».

Ça va comme un «jeudredi»

Le jury, composé de représentants des partenaires de l’opération et de membres de la Délégation générale à la langue française, ont dû avoir bien du mal à décerner ses trois prix tant les propositions étaient riches et inventives.

Parmi les trente mots finalistes, on aime beaucoup «Jeudredi» (nom masculin): s’emploie à la place de jeudi. Façon de positiver la fin de semaine en renommant le jeudi. Plus tout à fait jeudi mais pas encore vendredi.

Il y a également «Uhuter» (verbe transitif): coller avec de la colle en bâton. Et notre chouchou, «Esquivarder»: bavarder pour esquiver une tâche ennuyeuse.

>> Selon vous, quel(s) mot(s) manque-t-il à la langue française? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous ou via contribution@20minutes.fr