Shaka Ponk entre dans sa période blanche et noire

MUSIQUE Le groupe iconoclaste sort son quatrième album, «The White Pixel Ape»...

Benjamin Chapon

— 

Le groupe de musique Shaka Ponk
Le groupe de musique Shaka Ponk — D.R.

Honoré d’une Victoire de la musique en février (pour le meilleur DVD musical, mais bon, c’est déjà ça), Shaka Ponk va recevoir, mardi, les insignes de Chevalier de l’ordre des Arts et Lettres. Samaha Achoun, Frah Charon, Mandris da Cruz, Steve Desgarceaux, Ion Meunier et Cyril Roger vont recevoir une breloque qui montre que la République elle-même s’incline face à leur éclatant succès.

Depuis dix ans, Shaka Ponk a gravi les échelons vers la gloire sans trop se préoccuper de ce que les tenants du bon goût pouvaient bien penser d’eux. Mêlant les influences sonores de l’électro au heavy métal ou au hip hop sans vergogne, tant que ça sonne, et se créant un univers visuel d’un mauvais goût porté en étendard, Shaka Ponk est le prototype du groupe qui s’est pris en main, presque sans entourage professionnel.

De la scène au tranxène

Ils en sont arrivés à tout faire eux-mêmes, de la composition au merchandising en passant par l’organisation des tournées. Le travail scénographique a beaucoup compté dans le succès de Shaka Ponk qui s’est construit la réputation enviée de meilleur groupe scénique français. 

Forcément, quand on a fait la tournée des zéniths, rempli Bercy et écumé la France dans toutes ses diagonales, le retour à la composition peut être accompagné d’un léger spleen. Dont acte. Avant de retrouver l’allant que l’on entend avec force décibels dans The White Pixel Ape, Shaka Ponk a accouché de quelques compositions plus sombres qui seront compilées dans un album, pour l’automne 2014 et intitulé The Black Pixel Ape.

Le noir et blanc sied plutôt bien à l’univers Shaka Ponk qui, même s’il déborde de couleurs les plus criardes, n’aime rien tant que le contraste. Partant, sa musique ne souffre pas de demi mesure de l’appréciation. Que l’on adore ou que l’on déteste, il faudra désormais se découvrir au passage des Chevaliers Shaka Ponk.