Qui étaient les Watchmen avant les Watchmen?

BD Une série inédite explore le passé des héros du comic culte d'Alan Moore et Dave Gibbons...

Olivier Mimran

— 

® Darwyn Cooke & éd. Urban Comics

Reconnue comme ayant révolutionné l’univers des super-héros, la série «Watchmen» demeure, plus de 25 ans après sa création, l’une des références absolues de la bande dessinée mondiale (le journal américain «Time» l’a même intégrée à son classement des 100 meilleurs romans en langue anglaise depuis 1923!).

Après le succès de son adaptation cinématographique (2009), les ventes d’albums ont connu un regain qui a poussé DC Comics, l’éditeur et désormais propriétaire du titre, à ré-exploiter le filon «Watchmen». Comment? En proposant à un pool d’auteurs renommés d’imaginer le passé de ses personnages les plus emblématiques. C’est ainsi que sont nées les préquelles «Before Watchmen», qu’Urban Comics vient de commencer à publier en français.

À super projet, super-auteurs!

Avec Darwyn Cooke, Lee Bermejo, (feu) Joe et Andy Kubert, J.-Michael Straczynski, Amanda Conner, Brian Azzarello etc, c’est bien à la crème du comics américain du moment qu’ont été confiés ces déclinaisons. Il fallait bien ça pour ne pas s’attirer les foudres de milliers de fans très circonspects à l’annonce du projet. «Et puis ce sont des artistes, des auteurs admirés, donc ça amène une vraie plus-value. Notamment lorsqu’ils s’autorisent quelques liberté avec le matériau d’origine pour dire comment et en quoi «Watchmen» les a eux-mêmes influencés», précise François Hercoüet, directeur éditorial d’Urban Comics. Avant d’ajouter «Seules les œuvres vraiment géniales ont cette capacité à susciter une telle créativité».

Rappelons que «Watchmen» s’appuie sur une uchronie : le Dr Manhattan, un être omniscient né d’un accident nucléaire, y permet, par son pouvoir infini, aux Etats-Unis de gagner la guerre du Vietnam (!). Il est entouré d’une ribambelle de justiciers très volontaires, mais «tristement» humains. «Before Watchmen» s’attache donc à relater les mémoires de ces justiciers avant que n’apparaisse le Dr Manhattan.

«Un monument culturel»

Pour François Hercouët, la série revêt un interêt double: «Les volumes de Before Watchmen éclairent les origines des personnages de ce monument culturel qu’est la série des britanniques Moore et Gibbons; mais ils offrent aussi à de nouveaux lecteurs une porte d’entrée vers l’œuvre originale!»

Des sorties à un rythme effréné

D’abord sortis en version magazine et distribués en kiosque, les huit volumes que comptent la série –chacun étant consacré à un personnage- paraissent donc désormais en intégrale cartonnée. Les tomes 1,«Minutemen», et 2, «Compagnon», sont déjà disponibles. Le tome 3, «Rorschach», est prévu pour fin février et sera suivi d’un tome par mois jusqu’à juillet 2014.

«Before Watchmen», - Éditions Urban Comics, 14,25 euros le volume

Trailer de «Before Watchmen»

Pas de bénédiction

Que pensent les auteurs de la série-mère de ces préquelles? François Hercouët explique que «les personnages de Watchmen sont inspirés de ceux de feu l'éditeur Charlton. Dont le catalogue appartient à Warner. Aussi DC Comics (également propriété de Warner) n'a pas eu besoin de l'accord des auteurs originaux pour lancer le projet, même s'ils auraient préféré le voir ainsi adoubé». De fait, l’écrivain et scénariste britannique Alan Moore a publiquement exprimé son rejet du projet «Before Watchmen». Moins virulent, son compatriote et dessinateur Dave Gibbons s’en est néanmoins également désolidarisé.