VIDEO. Alison Bechdel dédicace au festival d’Angoulême

Benjamin Chapon et Olivier Mimran

— 

DR 20 MINUTES

De nos envoyés spéciaux à Angoulême

«Les gens prennent la BD plus au sérieux ici qu’aux Etats-Unis, s’étonne Alison Bechdel. Je suis surprise de ne voir personne déguisé avec des costumes débiles dans les rues du festival, comme dans les conventions de comics américaines.»

Invitée pour la deuxième fois à Angoulême, l’auteure féministe et lesbienne est en sélection officielle pour C’est toi ma maman?, suite du récit autobiographique Fun Home, qui l’a révélée.

Le sport et les bouddhistes

«Aux Etats-Unis non plus, je ne suis pas très connue. Avant Fun Home, seuls les féministes radicales et les lecteurs de magazines gays et lesbiens connaissaient un peu mon œuvre.»

Alison Bechdel a confié à 20 Minutes qu’elle travaillait actuellement à un nouvel album sur la pratique sportive et la culture physique aux Etats-Unis. «C’est l’occasion de parler du rapport au corps et à l’esprit. Je vais intégrer ma propre expérience au récit donc ce sera à nouveau autobiographique mais je voudrais aussi aborder la perception bouddhiste de la question.»