La voix de Mandela sauvée par l’INA français

Joël Métreau

— 

A Pretoria, en Afrique du Sud, le 16 juin 1964, une manifestation de soutien aux membres de l'ANC, dont Nelson Mandela, condamnés à la prison à vie lors des procès de Rivonia.
A Pretoria, en Afrique du Sud, le 16 juin 1964, une manifestation de soutien aux membres de l'ANC, dont Nelson Mandela, condamnés à la prison à vie lors des procès de Rivonia. — AFP

Le 12 juin 1964, à l’issue des procès de Rivonia, Nelson Mandela et des leaders de l’ANC sont reconnus coupables de sabotages et condamné à la prison à perpétuité. Les procès avaient été enregistrés par des Dictabelts. L’Institut National de l’Audiovisuel, en France, a indiqué ce vendredi qu’il serait «en charge de la numérisation, la restauration, et l’indexation des enregistrements des procès de Rivonia».

Leur contenu numérisé sera accessible à la consultation des chercheurs, étudiants ou enseignants… Cette annonce fait suite à un accord passé entre l’institution française et le ministère sud-africain des Arts et de la Culture, après des discussions entamées en novembre 2012.

Procédé technologique inventé par la société Dictaphone

Seront donc sauvés la collection unique de ces enregistrements, dispersés sur 555 Dictabelts, d’une durée  audio maximale de 30 minutes. Ces bandes avaient été inscrites en 2007 au Registre de la Mémoire du monde de l’Unesco, programme né en 1992 qui vise à préserver le patrimoine documentaire. Lors de leur inscription avec d’autres documents comme le mandat d’arrêt visant Nelson Mandela, l’Unesco indiquait leur valeur: «Ce fut l’occasion pour Nelson Mandela de proclamer, depuis le banc des accusés, à l’adresse de l’ensemble de la population, les intentions et objectifs de l’ANC», principale organisation anti-apartheid.

Le Dictabelt est un procédé technologique inventé par la société américaine Dictaphone, en 1947, et tombé en désuétude dans les années 1690. Cette technologie qui utilisait des bandes flexibles de vinyl a ensuite été supplantée par l’essor de la bande magnétique.

Un youtubeur, qui en possède un exemplaire, en montre le fonctionnement dans la vidéo ci-dessous.