VIDEO. Le pire des chants de Noël interprétés par les stars

Charlotte Murat

— 

Mariah Carey chante au parc Disney de Floride, le 3 décembre 2010.
Mariah Carey chante au parc Disney de Floride, le 3 décembre 2010. — Mark Ashman/AP/Sipa

Celle où on se dit qu’il ne faudrait jamais faire de reprise de soi-même

En 1994, Mariah Carey décorait un joli sapin dans un chalet à la montagne, faisait de la luge, et ouvrait ses cadeaux devant un bon feu de cheminée. C’était les vacances rêvées et le père Noël était visiblement son meilleur pote. Sa chanson «All I Want for Christmas is You», on se cachait pour l’écouter et on avait honte de dire à son entourage qu’on l’aimait bien parce que pour nous, c’était un peu le Noël parfait, celui des Christmas Carols. En 2011, Mariah a bien changé. Elle danse en mini robe de mère Noël dans un grand magasin, son nouveau meilleur pote c’est Justin Bieber et le père Noël distribue des flyers dans la rue. Noël est devenu une vulgaire fête commerciale.


 

Celle qui fait peur, très très peur

Attention,  cette scène étant susceptible de heurter la sensibilité du jeune public, nous vous conseillons d'éloigner les enfants de l’écran. Lady Gaga a repris le ô combien classique «White Christmas» pour la chaîne ABC. Un quartet, la chanteuse tout de blanc vêtu qui nous explique à quel point Noël est fantastique, la scène est parfaite. Sauf que lorsqu’elle se met à chanter, on a l’impression de faire face à un Grinch épileptique.

 

Celle où Noël, dans le fond, c’est une torture pour le chanteur

Quand on y réfléchit bien, «Last Christmas» des Wham!, c’est l’histoire d’un mec qui vient narguer son ex avec sa nouvelle copine parce qu’il s’est fait larguer l’année d’avant. Et eu lieu de passer du bon temps avec la blonde, il lance des regards très appuyés à la brune pendant tout le clip. Pas très Noël spirit, tout ça, monsieur George Michael. C’est daté, un brin ringard, mais au moins, à force de l’entendre inlassablement tous les ans, on connaît les paroles par cœur. Allez, au moins le refrain : «Last Christmas, I gave you my heart, la la la...».


 

Celle où le chanteur a oublié de se prendre au sérieux

Robbie Williams revient au jazz avec son album Swings Both Ways. Et pour en faire la promo en pleine période de fêtes, quoi de mieux que de se mettre en scène devant un sapin de Noël? Le chanteur parodie une vieille émission de télévision pour «Dream a Little Dream», fait des œillades à la caméra, joue à la pin up allongé sur un piano, esquisse trois pas de danse à faire pâlir d’envie Claude François au milieu de ses choristes. Sinatra n’aurait pas fait mieux. On est mort de rire.


 

Celle qui éblouirait même un aveugle

A une époque, Mary J. Blige faisait du RnB. Et puis elle a décidé de faire un album de chants de Noël tout simplement intitulé A Merry Christmas. Changement d’ambiance total. Le clip de «Have Yourself A Merry Christmas» est épuré, la chanteuse a abandonné les chorégraphies pour des signes de tête et de bras qui montrent bien qu’elle est complètement habitée par la chanson. Mais qu’est ce que ça brille! La robe, les boucles d’oreille, les boules de Noël, tout. Bling-bling Christmas!


 

Celle où on ne voit pas bien où veut en venir le réalisateur du clip

En France, on adore chanter «Mon beau sapin» et on adore les chorales. Pour son album de Noël, André Manoukian a donc décidé de diriger la Chorale des montagnes et de leur faire chanter «Mon beau sapin». Le clip se déroule dans une forêt de conifères, ce qui semble tout à fait normal pour le rapport texte-image. Une question taraude cependant la rédaction de 20 Minutes. Alors qu’ils sont entourés de sapins, pourquoi donc  les choristes du clip finissent-ils par décorer le pied de voûte d’une cave et y déposer les cadeaux?


 

Celle où un membre de l’équipe technique a visiblement oublié de réserver une salle

Quand André Rieu sort un album de Noël, The Christmas I Love, on ne s’attend évidemment pas à autre chose qu’un orchestre symphonique, des queues de pie et des robes façon crinoline. On style n’a pas évolué depuis la fondation de son orchestre en 1987. Mais pour en faire la promotion, il ne convie pas le public dans un stade comme il en a l’habitude, ni même dans une salle de concert ou une église. Non, non. C’est dans une grange que ça se passe, le public assis sur des bottes de foin et éclairé à la bougie. Cette fois il a fait les choses en grand, vraiment.


 

Celle où on se rend compte que les effets spéciaux ont fait d’énormes progrès

Fan de la chaîne Mélody, cette chanson est pour toi. Tout droit sorti des airs oubliés du grenier, «C’est Noël» de Frédéric François.  En admirant les prouesses techniques de l’époque, le col pelle à tarte de la chemise ouverte sur les chaînes en or, on se souvient que cet homme a fait battre plus d’un cœur. Et nous, on l’aime à l’italienne.


 

Celle que «20 Minutes»  offre à tous ceux qui ont regardé un jour «Pas de pitié pour les croissants»

Une vraie petite pépite du Web. Mettez à l’écran Dorothée, Carlos, Annette de «Premier Baiser», Jérôme de «Premier Baiser» (mais si, le copain de Justine) et Roooch Voisine, et vous mettez immédiatement en furie tous les adolescents des années 1990. D’accord, rien de tout cela n’a à voir avec les fêtes, pas même la chanson de Roooch, mais comme il y a du houx en bas à droite de l’écran, ça compte. Allez, joyeux Noël!