Après «Friday», Rebecca Black, la risée du Web, revient avec «Saturday»

Nicolas Beunaiche

— 

La chanteuse Rebecca Black dans le clip de «Saturday».
La chanteuse Rebecca Black dans le clip de «Saturday». — 20 MINUTES / CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE

Si Lorie avait eu la décence de nous narrer son amour du week-end en un seul et unique single, Rebecca Black, de l’autre côté de l’Atlantique, a décidé de nous le raconter en plusieurs fois. Après son single «Friday», la jeune chanteuse américaine revient en effet avec «Saturday», suite logique de son hit qu’elle a dévoilée ce samedi.

Un clip fait pour être parodié

Devenue en 2011 la risée du Web en même temps qu’une des ados les plus riches des Etats-Unis, Rebecca Black a quelque peu changé. Physiquement, mais aussi musicalement. Si elle n’est pas devenue Mariah Carey (pour la voix) ou Kate Bush (pour le style), elle offre cette fois au public un single au beat «plus tolérable», pour reprendre l’expression de Time, et un clip moins teenager, plus travaillé et moins premier degré, qui devrait lui valoir moins de moqueries.

Pas sûr, toutefois, qu’une vidéo dans laquelle se succèdent un homme hotdog, un tricératops en plastique ou encore une poupée gonflable échappe aux parodies. En expert du Web, Rebecca Black n’en espère de toute façon probablement pas moins.