Les planches parisiennes prennent un coup de jeunes

avec AFP

— 

Le metteur en scène et dramaturge Olivier Py, 41 ans, succèdera à Georges Lavaudant, 59 ans, à la direction du Théâtre National de l'Odéon à Paris à partir de mars 2007, a annoncé vendredi le ministère de la Culture dans un communiqué.
Le metteur en scène et dramaturge Olivier Py, 41 ans, succèdera à Georges Lavaudant, 59 ans, à la direction du Théâtre National de l'Odéon à Paris à partir de mars 2007, a annoncé vendredi le ministère de la Culture dans un communiqué. — Boris Horvat AFP/Archives

Le metteur en scène et dramaturge Olivier Py, 41 ans, succèdera à Georges Lavaudant, 59 ans, à la direction du Théâtre national de l'Odéon à Paris, à la fin du mois de février 2007.

Olivier Py, né le 24 juillet 1965, directeur du centre dramatique national d'Orléans, est un auteur dramatique de renom.

Le ministère de la Culture poursuit ainsi sa politique de renouvellement des directeurs des théâtres nationaux. Muriel Mayette, 42 ans, avait notamment succédé en août dernier à Marcel Bozonnet, 62 ans, comme administrateur général de la Comédie française. Ce sont donc deux des cinq Théâtres nationaux à vocation dramatique (les autres étant Chaillot et la Colline à Paris et le Théâtre national de Strasbourg) qui viennent d'être confiés à des représentants de la jeune génération.

La prochaine inconnue concerne la Colline: son directeur, Alain Françon, 61 ans, achèvera son troisième mandat en octobre 2007.

«Il y a une nouvelle génération d'artistes en France et en Europe qui vont, je l'espère, trouver grâce à moi un lieu de travail, de création et une audience plus grande. Ca me tient très à cœur», a expliqué Py, en insistant sur sa «volonté d'ouverture vis-à-vis de nombreux artistes de (sa) génération, des (Stéphane) Braunschweig ou des (Joël) Pommerat».

«La dimension européenne ne sera pas à négliger dans (mon) projet, a-t-il ajouté. Mais avec une Europe que je voudrais ouverte à l'est et au sud: pour moi, l'Europe, ça va jusqu'au Maghreb et à la Turquie». Ces propos rappellent ceux qu'avait tenus Muriel Mayette à sa nomination, lorsqu'elle avait indiqué qu'elle voulait que la Comédie-Française «puisse accueillir les grandes troupes du monde».

Fin 2002, Olivier Py avait par ailleurs été candidat à la succession de Bernard Faivre d'Arcier à la tête du Festival d'Avignon. Ce dernier est lui aussi dirigé par des représentants de la jeune génération, Vincent Baudriller, 38 ans, et Hortense Archambault, 36 ans, dont le mandat vient d'être renouvelé.