VIDÉO. Mort Nelson Mandela: Les chansons qu'il a inspirées

MUSIQUE Durant sa captivité, puis lors de son accession à la présidence de l’Afrique du Sud, Nelson Mandela a inspiré de nombreux artistes qui lui ont rendu hommage en musique…

Benjamin Chapon

— 

Nelson Mandela, lors d'un concert à Wembley, le 16 avril 1990.
Nelson Mandela, lors d'un concert à Wembley, le 16 avril 1990. — FACELLY/SIPA

De Johnny Clegg, le zoulou blanc, à Amy Winehouse en passant par Simple Minds et Carla Bruni, plusieurs icônes de la pop ont chanté en hommage à Nelson Mandela. Retour en musique sur la carrière de l’ex-président d’Afrique du Sud, décédé jeudi à 20h50.

«Mandela Day» - Simple Minds

S’il ne fallait en retenir qu’une, ce serait celle-ci. «Mandela Day» de Simple Minds sort en 1989. Le groupe anglais est alors au sommet de sa gloire et surfe sur la vague humanitaire en célébrant la libération de Mandela ou bien en s’opposant à la guerre en Irlande du Nord


Simple Minds Mandela Day by Celtiemama

«Free Nelson Mandela» - The Specials

Cette dernière chanson a contribué à faire du leader sud-africain une «cause célèbre» au Royaume-Uni. The Specials, fameux groupe ska puis new wave des années 1980. En 1984, soit cinq ans avant Simple Minds, leur chanson hommage à un Nelson Mandela encore prisonnier popularise la cause de l’activiste au Royaume-Uni.

«Free Nelson Mandela» - Amy Winehouse

En juin 2008 à Londres, Amy Winehouse clôt le concert donné pour le 90e anniversaire de Nelson Mandela avec une reprise de la chanson de The Specials. Mais elle change le refrain «free Nelson Mandela» en «Free Blakey, My Fella», en référence à son mari dealer Blake Fielder-Civil, alors en prison pour une agression.

«Asimbonanga» - Johnny Clegg

Le tube ultime de Johnny Clegg, chanteur sud africain blanc, est l’hymne «Asimbonanga». Cette chanson en zoulou dont le titre signifie: «Nous ne l’avons pas vu» sort en 1987 et fait connaître internationalement son auteur, surnommé le «zoulou blanc». Le texte engagé est particulièrement fort dans le contexte d’un Apartheid qui réprime alors violemment tout type de soutien à la cause de Mandela.


Johnny Clegg Asimbonanga by 2gaia

«Bring Him Back Home» - Hugh Masekela

Hugh Masekela, trompettiste de jazz sud-africain mais exilé aux Etats-Unis dès 1961. En 1987, il compose «Bring Him Back Home» qui devient la chanson de ralliement du mouvement pour la libération de Nelson Mandela.

«Blowin’ in the Wind» - Carla Bruni

Un an plus tard, le 18 juillet 2009, à New York, Carla Bruni Sarkozy, alors première dame de France, a interprété «Blowin’ in the wind» de Bob Dylan, en duo avec Dave Stewart, du groupe Eurythmics. Il s’agissait d’une soirée caritative pour la lutte contre le sida, organisée à l’occasion du 91e anniversaire de Nelson Mandela.

«Nelson Mandela» - Youssou N’Dour

La cause de Nelson Mandela est très populaire en Afrique. Le chanteur engagé sénégalais Youssou N'Dour a ainsi composé une chanson de soutien et organisé en 1985 un concert géant pour la libération de Nelson Mandela au Stade de l’Amitié de Dakar.

«Mandela Free» - Barrington Levy

En Jamaïque aussi, la cause de Nelson Mandela inspire les chanteurs de reggae. Parmi eux, Barrington Levy compose «Mandela Free» en 1992.

 


Tous les clips Barrington Levy

 

«Mandela» - Salif keita

De son côté, le Malien Salif Keita a écrit le titre «Mandela», sorti en 1995 sur l’album Folon.

«My Black President» - Brenda Fassie

Brenda Fassie, chanteuse sud-africaine engagée et décédée en 1994 et surnommée «la Madonna des bidonvilles» avait écrit la chanson «My Black President» dès 1990, soit quatre ans avant l’élection de Nelson Mandela.