Philippe Katerine et Julien Baer s’essayent au livre-disque avec «Milanimo»

Benjamin Chapon
— 
Dessin de Phlippe Katerine illustrant le livre-disque Milanimo, dont les chansons sont de Julien Baer
Dessin de Phlippe Katerine illustrant le livre-disque Milanimo, dont les chansons sont de Julien Baer — ActesSudJunior/PhilippeKaterine

Le premier est un chanteur français à l’univers romantique et décalé. L’autre est… un chanteur français à l’univers romantique et décalé. Julien Baer et Philippe Katerine sortent leur premier livre-disque pour enfants. Dans «Milanimo», il n’y a pas mille animaux mais on trouve tout de même une guêpe, un tamanoir, 600 poulets, et bien d’autres.



«J’avais l’habitude d’improviser des chansons pour amuser mon neveu et ma nièce, raconte Julien Baer. Ma sœur m’a encouragé à écrire des chansons pour enfants alors je m’y suis mis.»

Un bestiaire sans limite d’âge

Le résultat, testé et approuvé, est une compilation de dix morceaux où une tortue picole, un toucan étale sa science, une girafe nous manque et tout est dépeuplé.

Comme toutes les bonnes chansons pour enfants, celles de Julien Baer, parfois suaves ou tristes ou pleines d’humour, ne prennent pas les bambins pour des imbéciles. «Partant du principe qu’il y a un enfant dans chacun, j’espère que ces chansons amuseront aussi les adultes.»

Les doux traits de Philippe Katerine

Une fois les chansons écrites, Julien Baer les a fait écouter à son collègue et ami Philippe Katerine. «Il les a aimés et j’ai tout de suite pensé à lui pour les illustrer. J’aime son trait que je trouve très doux avec sa ligne claire. Je me suis dit qu’il apporterait un supplément de poésie.»

Si les chansons ne suivent qu’une dizaine d’animaux, la frise dessinée par Philippe Katerine accueille bel et bien 1.000 bestioles.

«Des chansons normales»

Si Philippe Katerine a sans doute assagi sa plume, parfois moins adaptée aux publics non averti, Julien Baer n’a absolument pas changé sa méthode d’écriture. «L’orchestration est peut-être plus simple et l’écriture plus surréaliste. Mais à part le fait que j’y parle d’animaux, ce sont des chansons normales pour moi.»

Le duo est déjà au travail pour donner une suite à «Milanimo» mais «il n’y aura pas d’animaux, je suis parti sur autre chose. Peut-être un renard.»