Salon du livre jeunesse 2013: Héros et héroïnes, des compagnons pour la vie

JEUNESSE Le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, qui a ouvert ses portes ce mercredi, célèbre cette année les héros et les héroïnes…

Stéphane Leblanc

— 

Le 29e Salon du livre jeunesse de Montreuil (Seine-Saint-Denis), le 26 novembre 2013.
Le 29e Salon du livre jeunesse de Montreuil (Seine-Saint-Denis), le 26 novembre 2013. — V. WARTNER / 20 MINUTES

On s’identifie à eux facilement, ils grandissent avec nous, et ce sont les piliers des mai­sons d’édition. Qui sont-ils? Les héros et héroïnes que le 29e Salon du livre et de la presse jeunesse célèbre jusqu’au 2 décembre à Montreuil.

Déclinables à l’infini

«Petits et grands adorent se glisser dans la peau de personnages qui vont les accompagner pendant tout leur parcours dans la vie, note Sylvie Vas­salo, la directrice du Salon. Je pense à des garçons comme Harry Potter, bien sûr, mais aussi à des filles comme Fifi Brindacier.»

Au-delà des héroïnes rétro ou des su­per-héros, la tendance est aux per­sonnages du quotidien, courageux, mais un rien rebelles, «comme Nini Patalo qui appelle l’étoile du soir à faire disparaître ses parents, trop en­combrants», rigole Sylvie Vassalo.

Fer de lance d’une maison d’édition

Chaque éditeur chérit ses héros. «L’image d’une maison d’édition re­pose souvent sur eux», note Alexandra Bentz, directrice du pôle jeunesse de Gründ et des Livres du Dragon d’or. C’est elle qui édite Barbapapa, quali­fiée de «fer de lance de la maison» avec un million d'exemplaires vendu chaque année. Elle publie aussi Mademoiselle Zouzou qui, «en réglant les petits soucis de ses camarades au quotidien», tente une percée en romans pour enfants après dix ans de succès en BD.

L’enjeu est de taille. Depuis qu’ils sont passés à la télé, Ariol ou Sam Sam sont devenus les piliers de Bayard. Thierry Magnier mise sur Boris, qui fera ses premiers pas sur France 5 en dé­cembre. Si les héros n’accèdent pas tous à la notoriété, ils se transforment en cas de succès en poule aux oeufs d’or, déclinables à l’infini: en album illustré, BD ou roman, en série animée ou en film, en papeterie ou en jeux sur smartphone ou tablette.

Toujours jeunes dans le coeur des enfants

Treize personnages sont les héros de l’exposition du Salon de Montreuil. Parmi eux, des jeûnots: Boris (Thierry Magnier), Ariol ou SamSam (Bayard). Des ados rebelles: Nini Patalo (Glénat) ou Marjane (L’Association). Des vieux de la vieille: Max, 50 ans, et ses maximonstres (L’Ecole des loisirs). Ou des vieilles tout court: Sophie et ses 155 ans de malheurs (Hachette), Zazie, 54 ans dans le métro (Gallimard) ou Fifi Brindacier (Hachette), qui ne fait pas ses 62 ans!