Un rockeur gallois avoue une tentative de viol sur un bébé

Benjamin Chapon

— 

Ian Watkins, chanteur de Lostprophets, est accusé de viols sur mineurs (photo avril 2012, Liverpool)
Ian Watkins, chanteur de Lostprophets, est accusé de viols sur mineurs (photo avril 2012, Liverpool) — SH5/WENN.COM/SIPA

Ian Watkins a subitement changé de méthode de défense dans un procès où il est accusé de multiples viols sur mineurs. Le chanteur du groupe rock Lostprophets a plaidé coupable des onze chefs d’accusation, dont une tentative de viol sur un bébé.

Le chanteur de 36 ans en a informé la cour de Cardiff au tout dernier moment.

Des vidéos «très dures»

L’existence de vidéos, dont l’une où Ian Watkins abuse d’un enfant de 1 an, a sans doute conduit Ian Watkins et ses avocats à opter pour cette ligne de défense. La cour a accepté ce «plaidé coupable» notamment pour éviter d’avoir à diffuser durant le procès public des vidéos «très dures» a expliqué le procureur Christopher Clee.

Parmi les preuves accablantes figurent plusieurs échanges de SMS où Ian Watkins accepte une invitation à «un été entier de porno avec des enfants» ainsi que plusieurs vidéos.

Les plus jeunes victimes ne témoigneront pas

La cour a d’ores et déjà prévu une assistance psychologique pour les jurés qui seront confrontés à des témoignages et des vidéos «horribles». Par ailleurs, le procureur a décidé de ne pas faire témoigner les plus jeunes victimes «pour ne pas les exposer».

Ian Watkins a longtemps prétendu n’avoir aucun souvenir de ces viols durant lesquels il aurait été sous l’emprise de drogues et d’alcool.

Une rock star encore populaire

Ian Watkins est très populaire en Grande-Bretagne. Lostprophets a actuellement deux titres dans le top 10 anglais, tirés de leur dernier album sorti en avril.

Lostprophets a vendu plus de 3,5 millions d’albums à travers le monde. Le groupe s’était séparé quand Ian Watkins a été accusé de viols sur mineurs et incarcéré.

Les unités de police spécialisées dans la traque des pédophiles et les associations de défense de l’enfance espèrent un  procès exemplaire.