Un album de rap enregistré en prison

Benjamin Chapon
— 
Les rappeurs de la Shtar Academy devant la maison d'arrêt d'Aix en Provence
Les rappeurs de la Shtar Academy devant la maison d'arrêt d'Aix en Provence — ShtarAcademy

Badri, Mirak et Malik le clament: «Notre CD sortira avant nous!» Incarcérés pour cambriolages et trafic de stupéfiants à la maison d’arrêt de Luynes, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), ces trois jeunes ont décidé d’enregistrer un album de rap en prison. Une première.

Le projet, réalisé en collaboration avec l’administration pénitentiaire, verra le jour le 20 janvier 2014 mais déjà, plusieurs clips et extraits circulent sur Internet. Dans quelques jours, une vidéo avec Kery James sera dévoilée, ainsi qu’un freetsyle inédit.

Des MC derrière les barreaux

Les trois jeunes ont ainsi convié plusieurs stars du hip-hop à participer à leur album. La Fouine, Keny Arkana, Tunisiano, Orel San et Psy4 de la rime ont, entre autres, joué le jeu.

Le projet, intitulé «Shtar Academy» en référence à la «Star Academy» et au terme «shtar», qui désigne la police, a donné lieu à des concerts dans la prison d’Aix-en-provence et des ateliers d’écritures avec les détenus.