Le Dahlia noir s'épanouit dans des cases

BD Le réalisateur américain David Fincher et l'auteur de BD français Matz cosignent l'adaptation graphique du polar-phare de James Ellroy...

Olivier Mimran

— 

® M. Hyman, Matz, D. Fincher, J. Ellroy & éd. casterman

Considéré comme l'un des romans les plus célèbres et emblématiques du 20e siècle, «Le Dahlia noir» de l'écrivain américain James Ellroy n'a pourtant été publié qu'en 1987! C'est dire à quel point ce polar pur-jus, inspiré de la véridique «affaire du Dahlia noir», a rapidement conquis un public très large. Après avoir été adapté au cinéma par Brian de Palma en 2006, le voilà donc dans une déclinaison BD «autorisée» par James Ellroy himself. Et -Cocorico !-, c'est Matz, un auteur de BD français, et le réalisateur David Fincher (Fight club, Se7en, Zodiac, The Social Network etc) qui en ont écrit le scénario.

Un casting de rêve

Le récit se situe à Los Angeles, en 1946, alors que «Bucky» Bleichert et «Lee» Blanchard célèbrent leur affectation aux «Mandats», le plus prestigieux des services d'enquête. Ils sont alors loin de se douter qu'un crime sordide va bouleverser leurs vies moins quelques semaines plus tard… Ce polar trépidant, qui est aussi une remarquable peinture du L. A. de l'immédiat après-guerre, ne pouvait être mis en bulles que par Miles Hyman, le plus francophile des dessinateurs américains, déjà responsable d'une adaptation BD de Nuit de fureur, de Jim Thompson, en compagnie du scénariste Matz. Ce dernier confesse d'ailleurs que «c'est parce qu'il avait été content de ce qu'on avait fait sur Nuit de fureur que François Guérif, directeur de la collection Rivages/Noir de Casterman, nous a demandé de signer cette adaptation». Une fois l'accord d'Ellroy obtenu, c'est David Fincher qui est entré dans la danse…

«Un album qui ressemble au film que Fincher aurait réalisé»

® M. Hyman, Matz, D. Fincher, J. Ellroy & éd. Casterman

«Je le connais depuis plusieurs années», nous confie Matz, «lorsque Paramount avait pris une option sur ma BD "Le tueur". Comme il devait réaliser le film –ça ne s'est finalement pas fait-, nous nous sommes rencontrés et avons sympathisé». Mais pourquoi l'avoir contacté pour une adaptation en BD? «David m'avait raconté qu'il rêvait d'adapter Le Dahlia noir avec Tom Cruise dans le rôle principal. Ca ne s'est pas fait non plus, mais il était évident qu'il y avait beaucoup réfléchi. Le découpage final de la BD lui doit beaucoup (par exemple, c'est lui qui a eu l'idée, très "cinématographique", des trois strips par page). Et au bout du compte, je suis très fier de cosigner la première bd de Fincher ! J'espère aussi que cet album ressemble au film qu'il aurait réalisé!».

Aussi captivante, soignée et dense que l'est le roman, cette version graphique bénéficie ainsi d'une incroyable conjonction de savoir-faire. Il serait donc étonnant qu'elle ne cartonne pas en librairie.

«Le Dahlia noir», de M. Hyman, Matz, D. Fincher & J. Ellroy - éditions Casterman, 20€

Discussion autour du projet «Le Dahlia noir» organisée par Médiapart.fr

French comics to movie

Le travail du scénariste français Matz semble très apprécié par Hollywood, qui n'en finit pas de poser des «options» sur ses scénarii: «Pour le moment, seule ma série "Du plomb dans la tête" a été adaptée (par Walter Hill, avec Sylvester Stallone)», nous précise-t-il. «Le film sur "Le tueur" n'a pas abouti, mais je ne désespère pas. Et j'ai également cédé les droits de ma série "Cyclopes" à New Regency pour une série TV».